Finance d’entreprise : le guide complet sur ces métiers

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Finance d’entreprise : le guide complet sur ces métiers

Comme vous le savez peut-être déjà tous, il existe deux grandes catégories en finance : la finance d’entreprise et la finance de marché. Dans cet article, nous allons nous intéresser exclusivement à la finance d’entreprise. En effet, pour celles et ceux qui découvrent la finance, il est primordial de bien comprendre à quoi correspond la finance d’entreprise.

C’est la raison pour laquelle The Big Win a rédigé un article complet et simple à lire pour tout comprendre sur la finance d’entreprise. Vous trouverez donc des notions élémentaires sur la finance d’entreprise comme par exemple sa définition, son importance, les cours à étudier pour travailler en finance d’entreprise, les différents métiers de la finance ou encore les principales qualités pour travailler en finance d’entreprise.

Cet article aura donc un véritable rôle de conseiller d’orientation pour celles et ceux qui hésitent à se lancer en finance d’entreprise.  

Comprendre la finance d'entreprise

Qu’est-ce que la finance d’entreprise ?  

Comme nous l’avons dit dans l’introduction de cet article, la finance d’entreprise est une branche de la finance. La finance d’entreprise fait ainsi référence à toutes les décisions financières qui viennent animer le quotidien d’une entreprise.  

A ce titre, la finance d’entreprise regroupe principalement toutes les décisions relatives aux financements et aux investissements que l’entreprise doit / souhaite mettre en place. Néanmoins, la finance d’entreprise englobe également toute une partie menant aux analyses portées sur les états financiers d’une entreprise (exemples : valorisation financière, analyse financière, etc…).  

Il faut également avoir en tête que la finance d’entreprise ne s’arrête pas à ces deux activités. En effet, il est important d’y inclure également toutes les activités liées aux finances quotidiennes d’une entreprise comme par exemple la gestion de la trésorerie.  

En résumé, et comme son nom l’indique, la finance d’entreprise se focalise principalement sur l’entreprise en elle-même d’un point de vue financier. Par conséquent, la finance d’entreprise s’oppose à la finance de marché qui, quant à elle, fait référence aux différents échanges d’actifs financiers sur les marchés financiers (i.e. la bourse).  

Finance d’entreprise et finance de marché sont deux domaines complètement opposés de par leurs tâches quotidiennes mais pour autant très dépendants entre eux. Nous proposons deux exemples très simplifiés ci-dessous pour illustrer notre propos : 

  • Une entreprise a la possibilité de se financer sur les marchés financiers grâce par exemple à une émission d’actions ou d’obligations dans le but d’entreprendre un projet quelconque. Ainsi, la finance de marché aura un impact sur les états financiers d’une entreprise et donc sur les analyses qui peuvent être menées / conclues derrière. Par conséquent, la finance de marché est, en quelques sortes, au service de la finance d’entreprise dans cet exemple bien concret.  
  • Une entreprise publie ses rapports annuels dans lesquels elle annonce qu’elle versera plus de dividendes qu’initialement prévu. Cette nouvelle aura tendance à faire bondir le prix de l’action de l’entreprise en bourse. Dans cet exemple, c’est bien la finance d’entreprise qui impactera le travail des traders qui tâcheront de tirer profit de cette annonce. Ici, nous pouvons dire que la finance d’entreprise est au service de la finance de marché.  

L’importance de la finance d’entreprise 

Dans ce second chapitre, nous tâchons de vous expliquer en quoi la finance d’entreprise est vitale pour le développement et la survie d’une entreprise. Nous proposons donc une liste non exhaustive qui regroupera les principaux enjeux liés à la finance d’entreprise :  

  • Trouver des sources de financement : le financement d’une entreprise est un élément absolument indispensable pour lui permettre d’assurer sa croissance et son développement. A ce titre, la finance d’entreprise permet de déterminer les principales sources de financement vers lesquelles une entreprise pourra se tourner. Qui plus est, la finance d’entreprise permettra de déterminer si oui ou non l’entreprise est capable d’opter pour telle ou telle option de financement.  
  • Cibler des investissements : la finance d’entreprise permettra également de cibler des opportunités d’investissements. Ce sont grâce à ces opportunités que l’entreprise pourra continuer de s’étendre ou de lancer de nouvelles activités. Les investissements peuvent être de natures complètements différentes comme par exemple l’acquisition d’une société cible ou encore la création d’une nouvelle unité de production. Le rôle de la finance d’entreprise sera de déterminer la rentabilité de ces projets et s’assurer que l’entreprise dispose des capacités / ressources nécessaires pour les entreprendre.  
  • Réaliser des analyses financières : cet aspect est certainement le B.A.-Ba de la finance d’entreprise. En effet, il faut avoir en tête que les principales décisions financières seront motivées par des analyses financières approfondies. Tout en sachant que ces décisions financières peuvent être multiples. L’analyse financière permettra entre autre de déterminer la santé financière d’une entreprise, de définir des choix stratégiques ou encore d’analyser des performances historiques.  
  • Gestion de l’activité financière quotidienne : il ne faut pas oublier que la finance d’entreprise est le principal support à la gestion de l’activité financière quotidienne d’une entreprise. En effet, c’est grâce à la finance d’entreprise que nous pouvons déterminer un budget, des prévisions financières ou encore de gérer la trésorerie de l’entreprise. Ces tâches sont d’autant plus importantes car il faut toujours s’assurer qu’une entreprise dispose des ressources financières nécessaires pour assurer son activité.   

Comment étudier la finance d’entreprise ?  

Pour celles et ceux qui envisagent de se lancer dans la finance d’entreprise, il faudra tout d’abord décrocher un master en finance d’entreprise. Dans cette partie de l’article, nous décrivons ci-dessous les principales matières que vous étudierez lors d’un cursus en finance d’entreprise :  

  • Analyse financière : comme nous l’avons dit auparavant, l’analyse financière est la base de tout en finance d’entreprise. C’est dans cette matière que les étudiants apprendront à déterminer la situation financière d’une entreprise. Ils apprendront à décortiquer les états financiers de l’entreprise ainsi qu’à calculer les principaux ratios financiers retenus dans une analyse financière. Les étudiants en finance d’entreprise effectueront aussi des recherches sectorielles afin de pouvoir comparer l’entreprise qu’ils analysent avec ses principaux concurrents.   
  • Investissements & financements : dans cette matière d’un cursus en finance d’entreprise, les étudiants apprendront à déterminer la rentabilité d’un investissement grâce au calcul et à l’analyse d’indicateurs financiers bien précis. Cette première dimension sera ensuite complétée par l’étude des financements possibles pour mettre en œuvre ces investissements. En clair, dans cette matière, les étudiants découvriront toutes les ficelles de la finance d’entreprise quand une entreprise souhaite assurer son développement / sa croissance.  
  • Mathématiques financières : les mathématiques financières sont une énième matière d’un cursus en finance d’entreprise. En effet, les « math fi » représentent une catégorie des mathématiques appliquées que nous utilisons sur les opérations financières. De manière plus précise, c’est grâce aux mathématiques financières qu’un étudiant apprendra à calculer les intérêts liés aux placements et aux emprunts bancaires qu’une entreprise pourra contracter.   
  • Contrôle de gestion : le contrôle de gestion imposera aux étudiants de calculer et d’évaluer les performances opérationnelles d’une entreprise. C’est grâce au contrôle de gestion que les étudiants parviendront à créer des budgets et à faire des prévisions financières. Cela impliquera donc le calcul de certains ratios spécifiques permettant d’apprécier les différents aspects financiers de la production d’une entreprise.  
  • Fusions & acquisitions : certainement la matière la plus célèbre en finance d’entreprise ! Les fusions & acquisitions (aussi abrégée en M&A pour Merger and Acquisition en anglais) passionnent une grande majorité des étudiants en finance d’entreprise. C’est notamment dans ce cours de finance que seront étudiées les différentes étapes propres au processus d’acquisition d’une entreprise ou de fusion entre deux entreprises.  
  • Valorisations financières : encore une matière star en finance d’entreprise. Cette matière est bien souvent rattachée aux fusions & acquisitions. Néanmoins, c’est bien une matière à part entière. C’est dans cette matière que les étudiants apprendront à utiliser les principales méthodes de valorisations financières. C’est la raison pour laquelle cette matière est étroitement liée aux fusions & acquisitions.  

Où étudier ?  

Notre article vous a convaincu de décrocher un master en finance d’entreprise ? C’est parfait ! Dans ce chapitre, nous présentons deux choses : où décrocher un master en finance d’entreprise dans un premier temps, puis dans un second temps, comment étudier la finance d’entreprise en attendant d’être éligible au diplôme de master. Car oui, vous ne le savez peut-être pas encore mais certaines formations BAC+2 / BAC+3 proposent des cours de finance d’entreprise ! Nous n’allons pas vous cacher que suivre des cours en finance d’entreprise aussi tôt dans vos études supérieures peut être un avantage certain si vous envisagez par la suite de décrocher un master en finance d’entreprise. 

Aussi, il est important de préciser que la grande majorité des métiers en finance d’entreprise (nous les présentons un peu plus tard dans cet article) ne sont accessibles que par les étudiants diplomés d’un master en finance d’entreprise !  

L’obtention d’un master

Vous aurez la possibilité de décrocher un master en finance d’entreprise dans trois grandes catégories d’établissements : les écoles de commerce, les universités et les écoles d’ingénieurs. Nous revenons sur ces trois établissements ci-dessous :  

  • Les écoles de commerce : Michael Jordan a une fois dit que le Madison Square Garden était la Mecque du basket. Et bien laissez nous vous dire qu’une école de commerce est la Mecque de la finance d’entreprise. En effet, une école de commerce est un lieu incontournable pour suivre des cours de finance d’entreprise et de décrocher un master. Il faudra néanmoins prêter attention aux différentes spécialités de chaque école. En effet, certaines seront plutôt spécialisées en finance d’entreprise tandis que d’autres seront plutôt spécialisées en finance de marché. Néanmoins, il faut vraiment avoir à l’esprit que les masters en finance d’entreprise sont majoritairement délivrés par des écoles de commerce.  
  • Les universités : même si les universités sont moins exposées que les écoles de commerce, elles n’en demeurent pas moins des lieux de choix pour étudier la finance d’entreprise. Qui plus est, certaines universités sont mêmes mieux réputées qu’une grande majorité des écoles de commerce (vous avez dit Dauphine ?). Au-delà de cet aspect « réputation », les universités sont très intéressantes car elles sont évidemment bien moins chères que les écoles de commerce. Le seul problème, et non des moindres, il existe moins d’universités très bien réputées que d’écoles de commerce du même standing.  
  • Les écoles d’ingénieurs : nous allons en surprendre certains mais oui, certaines écoles d’ingénieurs proposent des masters en finance. Néanmoins, la plupart du temps, les écoles d’ingénieurs proposent des cours de finance de marché et donc des masters en finance de marché. Cependant, grâce aux différents partenariats et choix d’orientation, vous pourrez certainement déboucher sur un master en finance d’entreprise en école de commerce ou université après avoir diplômé d’une école d’ingénieurs. Encore mieux, certaines écoles d’ingénieurs proposent même des doubles diplômes en partenariat avec des écoles de commerce / universités.  

En attendant d’être éligible au master

Pour celles et ceux qui s’apprêtent à démarrer les études supérieures et qui souhaitent, tout de même, étudier la finance d’entreprise, sachez qu’il existe plusieurs formations bien précises qui proposent des cours de finance d’entreprise. Nous les récapitulons dans une liste non exhaustive ci-dessous :  

  • Diplômes BAC+2 : dans cette première catégorie, nous avons ciblé en particulier le BTS comptabilité et gestion, le DUT GEA ainsi que la classe préparatoire voie technologique. En effet, ces trois formations proposeront quelques cours de finance d’entreprise ce qui permettra aux étudiants d’obtenir une première approche de la matière.  
    • Le BTS comptabilité et gestion : ce BTS propose des cours de finance d’entreprise tels que gestion de la performance et de l’organisation (c’est-à-dire introduction au contrôle de gestion) ou encore comptabilité finance (construction des états financiers). Il est important de noter qu’il n’existe pas de « BTS finance » à proprement parler.  
    • Le DUT GEA : comme pour le BTS, le « DUT finance » n’existe pas. En revanche, le DUT qui proposera le plus de matières liées à la finance d’entreprise sera le DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations). En effet, c’est un diplôme au sein duquel nous retrouvons des matières telles que mathématiques financières, analyse financière, financement et investissement, etc… 
    • La classe préparatoire : contre toutes attentes, il est également possible d’étudier la finance d’entreprise en classe préparatoire. Cela sera le cas si vous optez pour la voie technologique. En effet, vous y retrouverez des matières très similaires aux matières proposées en DUT GEA !  
  • Diplômes BAC+3 : dans cette seconde catégorie, nous faisons évidemment référence aux licences. Il est tout à fait possible d’étudier ce secteur en licence. La logique est la même que pour les diplômes BAC+2, à savoir que les matières de finance d’entreprise seront logiquement abordées dans toutes les licences en lien avec la finance, la comptabilité, la gestion ou encore les mathématiques appliquées.   

Quels sont les principaux métiers en finance d’entreprise ?  

Dans ce chapitre, nous entrons clairement dans le vif du sujet puisque nous présentons la grande majorité des métiers que nous pouvons retrouver en finance d’entreprise. Nous tâcherons également de proposer une description générale du poste en question afin que le lecteur puisse se faire une idée concrète du métier abordé. N’oubliez pas que la liste proposée ci-dessous est, comme à l’accoutumée, non exhaustive :   

  • Analyste crédit : l’analyste crédit a pour but de réaliser des analyses financières des fournisseurs et / ou clients d’une entreprise afin de déterminer la santé financière de ces derniers. Ces analyses permettront d’influencer de manière positive ou négative les décisions du top management surtout quand il s’agira de renouveler des contrats par exemple. L’analyste crédit sera en mesure d’attribuer / mettre à jour des scorings financiers permettant ainsi de déterminer le rating pour chaque client et / ou fournisseur de l’entreprise (exemple : BBB, A+, B-, etc…). A titre informatif, le rating est une note permettant d’apprécier la situation financière d’une entreprise. Nous retrouvons le métier d’analyste crédit dans toutes les grandes banques (exemples : HSBC, Société Générale, Crédit Agricole, etc…), dans les agences de rating (exemples : Fitch, S&P, Moody’s, etc…) mais aussi dans les directions financières des grands groupes du CAC40 (exemples : Daimler, Orange, etc…).  
  • Analyste financier : l’intitulé d’analyste financier est un peu « fourre-tout », il faut bien l’admettre. En effet, l’analyste financier peut-être impliqué sur toutes les missions qui animent le quotidien d’une direction financière. Cette caractéristique dépendra tout de même de la taille de la structure dans laquelle il évolue. Il pourra aussi bien réaliser des analyses financières que de participer à des sujets de croissance externe (M&A) ou encore évaluer la rentabilité des futurs projets de l’entreprise. En clair, l’analyste financier aura pour rôle de supporter l’activité quotidienne de la direction financière de l’entreprise dans laquelle il exerce. Comme vous aurez pu le deviner, nous pourrons retrouver le métier d’analyste financier dans les directions financières de toutes les entreprises. Selon nous, le poste d’Analyste financier est le principal métier visé lorsque nous faisons référence à la finance d’entreprise au sens large.       
  • Analyste risques : l’analyste risques a un rôle plus ou moins similaire à celui de l’analyste crédit puisqu’il est chargé de réaliser des analyses financières pour déterminer le niveau de risques associés à l’entreprise étudiée. Nous retrouvons l’analyste risques dans la plupart des grandes banques comme mentionné pour l’analyste crédit. Nous pouvons également retrouver un analyste risques dans les grands corporates même si cela reste un peu plus rare que pour l’analyste crédit.  
  • Auditeur financier : le poste d’auditeur financier consiste à valider les comptes financiers d’une entreprise. En clair, l’auditeur financier est responsable de la fiabilité de ces derniers. C’est donc un métier très financier et comptable dans lequel il faut être capable de comprendre l’activité de l’entreprise étudiée. In fine, l’auditeur financier doit s’assurer que les règles comptables en vigueur sont bien appliquées et respectées. Nous retrouvons le métier d’auditeur financier dans tous les cabinets d’audit, aussi bien dans les petites structures que dans les Big Four.  
  • Contrôleur de gestion : le rôle d’un contrôleur de gestion est de mesurer les performances de l’activité d’une entreprise. En clair, il doit assurer le suivi financier opérationnel de l’entreprise dans laquelle il travaille. Ses principales tâches consisteront donc à réaliser des reportings financiers ainsi que des tableaux de bords spécifiques dans lesquels il devra faire ressortir les principales tendances. Ce travail impliquera donc l’analyse de ratios financiers bien spécifiques et propres au contrôle de gestion. Il devra également être capable de tirer les bonnes conclusions qu’il présentera à ses supérieurs. Le métier de contrôleur de gestion peut aussi bien être exercé dans la plupart des entreprises en ayant le besoin que dans des grands cabinets d’audit type big four.  
  • Contrôleur financier : le contrôleur financier a un rôle complètement différent du contrôleur de gestion. Le contrôleur financier aura pour missions principales de contrôler les comptes financiers de l’entreprise dans laquelle il travaille et d’en assurer la fiabilité et la régularité tout en tenant compte des normes comptables en vigueur. A ce titre, il devra notamment piloter le processus budgétaire, contrôler les clôtures comptables ou encore analyser les écarts au niveau des comptes financiers et si besoin, apporter les corrections nécessaires. Pour mener à bien ses différentes tâches, le contrôleur financier sera amené à interagir avec de nombreux interlocuteurs financiers de l’entreprise. Le métier de contrôleur financier peut être exercé aussi bien dans une entreprise, une banque ou un cabinet d’audit.  
  • Analyste Investissement : le rôle de l’analyste investissement sera d’identifier des opportunités d’investissements et d’en évaluer la faisabilité. Par conséquent, il devra être capable de mesurer la rentabilité d’un investissement grâce à des indicateurs financiers bien spécifiques. Il devra également être capable de synthétiser ces opportunités afin de pouvoir les présenter de manière claire et concise à ses supérieurs. Nous retrouvons le métier d’Analyste Investissement dans les directions financières de la plupart des grandes entreprises du CAC40 (exemple : Carrefour, Engie, Total, etc…).  
  • Analyste en financement de projets : l’analyste en financement de projets, comme son nom l’indique, travaillera sur le financement des projets qu’il gère. Cela impliquera donc de structurer et d’exécuter les différentes opérations de financement afférentes à ses projets, d’être en charge de la modélisation financière du projet (business plan). Nous pouvons retrouver le métier d’analyste en financement de projets aussi bien en banque que dans certaines entreprises corporates qui en ont le besoin.  
  • Analyste en Transaction Services : le métier d’analyste en Transaction Services sera étroitement lié aux Fusions et Acquisitions. En effet, l’analyste en Transaction Services devra effectuer un certain nombre d’analyses financières sur l’opération qu’il étudie comme par exemple analyser les performances historiques, appréhender le besoin en fonds de roulement, calculer des ratios financiers bien précis, étudier le secteur d’activité de l’entreprise ou encore d’évaluer les différents risques pouvant en altérer la valorisation. Nous retrouvons le poste d’analyse en Transaction Services dans tous les big four (EY, PWC, KPMG et Deloitte) mais également dans des plus petites structures indépendantes spécialisées en Transaction Services.  
  • Analyste en Fusions Acquisitions : comme son nom l’indique, l’analyste en Fusions Acquisition sera chargé de travailler sur le rapprochement d’entreprise aussi bien dans un cadre de fusion que de croissance externe (acquisition). L’analyste M&A devra réaliser des présentations et des valorisations financières des entreprises cibles afin de trouver des acheteurs potentiels et le cas échéant, de gérer le processus de cession ou d’acquisition de A à Z. Le métier d’analyste Fusions Acquisitions est présent dans toutes les grandes banques (Natixis, Crédit Agricole, Bank Of America, etc…), dans toutes les banques d’affaires spécialisées en Fusions Acquisitions (exemples : Lazard, Rothschild & Co, Messiers Maris & Associés, etc…) ainsi que dans la plupart des grandes entreprises dites « Corporates » (exemples : Engie, Total, etc…).  
  • Analyste en Private Equity : nous terminons ce chapitre par le métier d’analyste Private Equity. L’analyste Private Equity devra cibler des entreprises potentielles sur lesquelles son fonds d’investissement pourra investir et faire fructifier son capital. Ces principales missions seront notamment de cibler des entreprises cibles, de modéliser des business plans ou encore de rédiger des mémorandums d’investissement. Le métier d’Analyste en Private Equity, à la différence du poste d’Analyste en Fusions Acquisitions, ne se trouve que dans des fonds d’investissement.  

Les principales qualités pour travailler en finance d’entreprise 

Dans cet avant dernier chapitre, nous communiquons, selon nous, les principales qualités qu’un analyste doit posséder s’il souhaite faire une brillante carrière.  

  • Appétence pour les chiffres : avant de se lancer en finance d’entreprise, il faut déjà être certain d’avoir une appétence réelle pour les chiffres. Cela peut paraitre bateau à dire mais nous préférons le rappeler. Un analyste baigne quotidiennement dans les chiffres. Alors si vous n’êtes pas vraiment fan des chiffres, il faudra se poser la question de savoir si la finance d’entreprise est faite pour vous !  
  • Maitriser Excel : c’est un outil phare et indispensable en finance : Microsoft Excel. C’est simple, TOUT LE MONDE l’utilise. Si vous pensiez vous en sortir sans maitriser Excel, vous faites clairement fausse route. L’utilisation d’Excel en finance d’entreprise est quotidienne. Il sera donc primordial d’être un crack sur cet outil informatique pour espérer faire une brillante carrière.  
  • L’anglais : langue incontournable en finance d’entreprise. Votre maitrise de l’anglais doit être parfaite pour espérer faire une grande carrière en finance. Si vous péchez un peu sur l’anglais, remédiez le plus vite possible à ce problème en partant à l’étranger pour étudier cette langue. Même à un poste de junior, il vous sera demander de maitriser cette langue internationale. Qui plus est, dans les grands groupes, la plupart des documents financiers ne sont qu’en anglais. D’où la nécessité d’être bilingue en anglais.   
  • Travailleur : la finance d’entreprise est un secteur d’élite. Et qui dit élite, dit travailleur ! A défaut d’être un secteur lucratif, ce secteur vous demandera parfois une grande capacité de travail aussi bien dans l’apprentissage des différentes matières financières que dans la préparation des entretiens en finance, mais également dans le monde professionnel quand il faudra répondre présent lorsque les deadlines seront serrées.  
  • Motivé : la motivation est une qualité qui rejoint la qualité précédente. En effet, le monde de la finance est un milieu exigeant où il vous faudra faire preuve d’une grande motivation pour vous démarquer du lot. C’est grâce à une excellente motivation et à des capacités de travail remarquables que vous pourrez envisager la carrière de vos rêves en finance d’entreprise.  
  • Culture générale en finance : la finance d’entreprise est un secteur très vaste où beaucoup de connaissances sont nécessaires pour faire avancer les choses (à défaut de vous faire avancer vous). Plus votre culture générale en finance sera grande et plus vous aurez des facilités à progresser dans ce secteur. En effet, votre ouverture d’esprit vous permettra de repousser les limites de l’apprentissage toujours plus loin ! C’est un atout conséquent pour celles et ceux qui veulent faire une grande carrière en finance d’entreprise.  

Pourquoi travailler en finance d’entreprise ?  

Nous conclurons cet article en renseignant ci-dessous les principales motivations qui peuvent vous donner envie de travailler en finance d’entreprise. Vous noterez que cette liste sera non exhaustive :  

  • La rémunération : ne nous mentons pas, le salaire est une motivation importante lorsqu’il s’agit de travailler en finance d’entreprise. D’autant plus que la finance est un secteur qui peut rapporter énormément d’argent en fonction du poste que vous pratiquez. Néanmoins, n’oubliez pas que vous ne pourrez citer cette motivation en entretien ! Cela sera, en effet, mal perçu même si une grande majorité des recruteurs seront d’accords avec vous.  
  • L’attrait pour les chiffres : une motivation de travailler en finance est, bien évidemment, l’appétence pour les chiffres. En effet, il ne faut pas oublier que votre métier représentera une grande partie de vos journées. Alors autant faire quelque chose que vous affectionnez. L’attrait pour les chiffres et la logique entre ces chiffres peuvent être des fortes motivations que vous n’aurez aucun mal à défendre en entretien.  
  • Le prestige : la finance d’entreprise est un secteur prestigieux. Certaines personnes peuvent vouloir exercer pour le prestige qui se dégage de ce secteur. Quoi de plus gratifiant que d’avoir travaillé sur une acquisition qui fait la une des journaux ? Attention quand même car tous les métiers en finance d’entreprise n’ont pas le même prestige ! Néanmoins, la finance fascine et fascinera encore longtemps !  
  • Les possibilités de carrière : en finance d’entreprises, les opportunités de carrière peuvent être nombreuses. Nous distinguons trois grandes catégories d’opportunités : la possibilité de faire une ascension fulgurante au sein d’une entreprise, la possibilité de travailler à l’étranger et enfin la possibilité d’exercer plusieurs métiers différents au sein d’une même carrière. La finance fait partie de ces rares secteurs où vous pourrez être confrontés à ces trois catégories d’opportunités de carrière. Et c’est logiquement un aspect motivant pour travailler en finance d’entreprise !  

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre guide OFFERT :

 "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance"

Rédigé par 2 managers seniors


Tu aimeras surement les articles suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}