Coverage en finance : le guide complet sur ce métier unique

Le coverage en finance est un secteur assez peu connu mais qui est pourtant extrêmement intéressant et qui présente de nombreux avantages.

En effet, le coverage en finance a un rôle clé dans toutes les grandes banques et occupe une place centrale dans de nombreuses opérations avec de grands clients.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est exactement le coverage en finance ; pourquoi ces postes sont si intéressants et quels avantages ils présentent.

Notre guide sur le métier de coverage en finance

Qu’est-ce que le coverage en finance ?

En quoi consiste le coverage en finance

Le coverage en finance est une activité spécifique aux banques et qui consiste à assurer le suivi quotidien des plus grands clients de cette dernière afin de leur apporter un niveau de service et de conseil sur-mesure.

Par conséquent, c’est un métier qui est extrêmement varié et qui permet de toucher du doigt beaucoup de problématiques différentes tout en comportant une part très importante de relations commerciales.

Le coverage en finance est donc une sorte de département de gestion de clientèle grands-comptes mais encore plus poussé que les fameux “key account managers” des autres entreprises.

Ils ne s’occupent par conséquent que du suivi de très grandes entreprises en leur apportant des conseils sur-mesure. D’ailleurs, ce terme de “sur-mesure” permet de très bien illustrer ce type de départements puisque le coverage en finance peut-être vu dans la banque comme le sur-mesure de luxe du secteur vestimentaire, quand le reste des jobs de suivi de clientèle ne seraient que du prêt-à-porter.

L’objectif pour les départements coverage est donc de connaître parfaitement les clients qu’ils suivent, leurs activités, leurs marchés et les tendances qui s’y exercent, afin de pouvoir leur apporter des conseils très poussés et des services bancaires et financiers ultra-spécifiques.

Attention cependant, ce ne sont généralement pas les département coverage qui apportent concrètement les services bancaires aux clients, mais les départements spécifiques : financement, produits structurés, etc…

Le département coverage doit donc comprendre son client, le conseiller et lorsque le client en question a besoin d’un service bancaire spécifique, le coverage s’occupe de le rediriger vers le bon département de sa banque pour apporter ce service (par exemple le département financement structuré) et de sans arrêt faire le lien entre le client et le département où il a été redirigé pour être sûr de sa satisfaction.

Quels sont les clients des départements coverage en finance ?

Comme vous pouvez l’imaginer, les départements coverage en finance suivent des clients au profil très spécifique puisqu’une banque ne peut pas apporter un niveau de suivi et de conseil aussi poussé à tous ses clients.

Ainsi, les clients suivis par les départements coverage sont uniquement composés de grandes et très grandes entreprises. Il s’agit généralement d’entreprises dont le bilan dépasse le milliard d’euros, voire plusieurs dizaines de milliards d’euros.

En France, il s’agit ainsi d’entreprises du type de celles cotées au CAC 40, ou l’Eurostoxx 600 à l’échelle européennes.

Les entreprises de taille moyenne sont quant à elles suivies par les key account managers et les PME et TPE par les agences régionales de leurs banques.

Il existe aussi un type de clients encore plus spécifiques des départements coverage : il s’agit des institutions financières, regroupées sous l’acronyme FIG. Il s’agit des hedge funds, fonds de private equity, banques centrales,etc… Ces clients sont un groupe particulier de clients suivis par les départements coverage car ils demandent des conseils et services bancaires très spécifiques.

Ainsi, un banquier appartenant à un département coverage et qui suit des clients industriels ne suivra généralement pas de clients FIG car ces derniers sont trop particuliers.

Enfin, les interlocuteurs des départements coverage au sein de ces grandes entreprises clientes sont généralement des directeurs hauts placés dans la hiérarchie. En anglais, il s’agit des directeurs dits “C-Level”, c’est-à-dire le CEO, CFO, COO, etc… Il s’agit donc des postes les plus hauts dans la hiérarchie de l’entreprise, et surtout de postes qui ont un pouvoir décisionnel fort.

Quelles banques possèdent des départements coverage ?

La plupart des grandes banques avec une activité de banque d’affaires ont un département de coverage puisque celui-ci leur permet de conseiller au mieux leurs plus grands clients.

Vous trouverez par conséquent des départements de coverage en finance au sein de banques comme :

  • BNP
  • Société Générale
  • CACIB
  • JP Morgan
  • Goldman Sachs
  • Natixis
  • Nomura
  • Citi
  • HSBC
  • Crédit Suisse
  • Deutsch Bank
  • Barclays

Et de manière générale, tous les plus grands groupes bancaires plus ou moins similaires à celles citées ci-dessus.

Ce type de service est d’autant plus important que le groupe bancaire auquel il appartient est grand. En effet, plus une banque sera grande et plus elle pourra proposer une multitude de services et d’interlocuteurs, à travers un grand nombre de pays.

Le département coverage est dans ce cas d’une aide cruciale pour les clients importants puisqu’il permet de centraliser les discussions auprès d’un seul interlocuteur qui saura rediriger son client au mieux en fonction de sa demande.

Quels types de services offrent les départements coverage à leurs clients ?

L’objectif d’une équipe coverage n’est pas vraiment de fournir des services bancaires en direct mais d’être l’interlocuteur privilégié du client pour toutes ses demandes de services bancaires et de conseil.

Par conséquent, le rôle du coverage est plutôt de comprendre et connaître sur le bout des doigts la situation financière de son client. Il s’agit donc d’une activité d’analyse financière assez classique : étude de bilans, de comptes de résultats, flux de trésorerie, suivi des rapports financiers, etc…

L’objectif est ensuite de conseiller le client sur des thèmes comme l’optimisation de son bilan, des propositions d’opérations M&A ou des solutions de financement et refinancement.

En revanche, une fois une opération financière décidée avec le client, elle n’est pas réalisée directement par le département coverage de la banque mais par le département de la banque dont c’est la spécialité : M&A pour une acquisition ou une cession, ECM (Equity Capital Market) pour l’émission d’actions, DCM (Debt Capital Market) pour l’émission d’obligations, etc…

Ainsi, un département coverage en finance ne gérera pas directement une opération d’ECM, c’est bien l’équipe ECM (logique) qui prendra en charge l’opération en elle-même.

Pourquoi travailler dans le coverage en finance : un métier hyper intéressant

Travailler dans une équipe coverage en finance est une opportunité excellente pour découvrir tous les aspects de l’activité de banque d’affaires avec un point de vue central.

Cela expose en effet à toutes les demandes qu’un client grande entreprise peut avoir en termes financiers et bancaires et les implications que cela peut avoir. Vous serez donc amenés à échanger avec les départements risque de crédit, financement, M&A, ECM et DCM. Sans rentrer dans le cœur de métier de chacun de ces départements, cela vous offrira un excellent aperçu de leurs activités et des échanges fréquents avec eux.

En outre, cela permet aussi de découvrir un secteur économique de fond en comble puisqu’il vous faudra analyser les entreprises que vous couvrez au quotidien, donc leur secteur. Cet aspect peut être passionnant intellectuellement parlant si vous êtes de nature assez curieuse.

Enfin, les métiers de coverage en finance possède un fort aspect commercial puisque le cœur du travail consiste à suivre un grand client pour le conseiller au mieux. Cet aspect est d’autant plus intéressant que les interlocuteurs au sein de ces entreprises clientes sont généralement les grands décisionnaires. Les problématiques auxquelles vous serez confrontées sont donc stratégiques et passionantes.

Quels sont les salaires et horaires en coverage ?

Le coverage en finance fait partie des métiers de corporate banking et par conséquent offre des rémunérations plus qu’intéressantes.

Généralement, les salaires en coverage restent légèrement inférieurs à ceux que l’on peut voir par exemple en M&A, mais les horaires sont aussi beaucoup plus raisonnables.

Ainsi, les journées commencent généralement aux alentours de 8h30 et s’étendent jusqu’à environ 19h. Pour comparaison, les postes en M&A sont beaucoup plus sujets aux nocturnes qui se produisent assez fréquement (plusieurs fois par semaine) et qui peuvent s’étirer jusqu’à 2 ou 3h du matin.

Côté coverage, les nocturnes peuvent se produire mais de manière beaucoup plus sporadique et dépassent rarement les 22h – 23h.

Voici quelques chiffres indicatifs pour vous faire une idée des salaires possibles à Paris dans les métiers de coverage en finance :

  • La « gratification » d’un Stagiaire sera comprise entre 1000€ et 1500€ par mois.
  • Le salaire d’un Analyste Coverage Junior se composera d’une partie fixe comprise entre 40k€ et 50k€ par an (en fonction de votre diplôme) et un bonus pouvant aller jusqu’à 10% du salaire fixe.
  • La rémunération d’un Analyste Coverage senior sera composée d’une partie fixe comprise entre 50k€ et 70k€ par an accompagnée d’un bonus pouvant aller jusqu’à 25% du salaire fixe.   
  • Le salaire d’un Manager financier sera constitué d’une partie fixe comprise entre 70k€ et 120k€ par an et d’un bonus pouvant aller jusqu’à 50% du salaire fixe.
  • La rémunération d’un Senior Banker en coverage peut atteindre des montants bien supérieurs en fonction de ses résultats, jusqu’à 300 k€ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 100% du salaire fixe, voire bien plus s’il ramène de gros clients à la banque.

Quel profil pour travailler en coverage ?

Le profil pour travailler en coverage est assez similaire à ce que vous pouvez viser pour d’autres postes en corporate finance, à savoir un master d’école de commerce ou d’ingénieur (top 10 minimum dans la plupart des cas, voire top 5) ou un master d’université reconnu en finance (Dauphine, Sorbonne, Assas).

Essayez évidemment de privilégier des stages qui se dirigent naturellement vers l’investment banking : M&A, ECM, DCM. Passer par la direction financière ou la direction générale d’une grande entreprise peut aussi être un bon pari afin de vous sensibiliser d’une part aux problématiques auxquelles elles sont confrontées, mais surtout de devenir expert d’un secteur ou d’une entreprise, ce qui peut être un gros atout une fois dans la banque.

Concernant les connaissances techniques, vous devez être parfaitement à l’aise avec les états financiers : bilan, compte de résultat et tableaux de flux ne doivent avoir aucun secret pour vous. Vous devez évidemment savoir analyser ces documents et donc connaître et savoir utiliser les principaux ratios financiers.

Vous devez aussi être à l’aise avec Excel et son utilisation en finance. Normalement, les travaux de modélisations devraient être moins intenses qu’en financement ou en M&A, mais vous n’y couperez pas malgré tout.

Enfin, en termes de “savoir-être”, les métiers du coverage en finance nécessitent globalement les mêmes qualités que les métiers de l’investment banking plus connus comme le M&A, l’ECM ou le financement : rigueur, goût des chiffres, bonne capacité de travail.

Quelles opportunités après un poste en coverage ?

Un poste ou un stage en coverage peut vous ouvrir de nombreuses portes pour la suite de votre carrière.

En effet, en étant au cœur du conseil client tout en réalisant des analyses financières et un suivi quotidien, vous avez d’une part de bonne compétences techniques mais aussi un excellent sens du service bancaire et des différents métiers financiers.

Par conséquent, tous les métiers de corporate finance devraient vous être accessibles. Vous pourrez partir aussi bien en M&A qu’en ECM, DCM ou en financement.

Les seuls métiers de la banque qui ne vous ouvriront peut-être pas leurs portes en grand seront les métiers de finance de marché et de trading, qui n’ont pas grand-chose à voir avec la banque d’affaires et qui recrutent aujourd’hui surtout des ingénieurs.

Il est aussi tout à fait possible de rejoindre la direction financière ou la direction générale d’un grand groupe. Vos compétences techniques comme votre rigueur et votre connaissance du marché peuvent en effet intéresser beaucoup de grandes entreprises.

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de coverage en finance. N’hésitez pas à partager vos retours et nous poser vos questions en commentaire.

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre guide OFFERT :

 "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance"

Rédigé par 2 managers seniors


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}