Endettement financier : calcul et explications

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Endettement financier : calcul et explications

L’endettement financier est une notion importante à comprendre si vous souhaitez vous orienter vers les métiers de la finance. En effet, l’endettement financier permet de comprendre la situation financière d’une entreprise pour l’analyser avec précision. 

C’est un élément incontournable quand il s’agit de déterminer la stratégie d’une entreprise mais aussi d’effectuer des projections financières. Vous l’avez donc compris, la compréhension de l’endettement financier est un prérequis indispensable pour tous les financiers en devenir. Notre article s’adresse à celles et ceux qui veulent comprendre facilement le concept d’endettement financier dans la mesure où nous avons regroupé ici toutes les informations importantes à connaitre sur cette notion financière.  

Endettement financier : comprendre cette notion

Définition de l’endettement financier 

L’endettement financier, autrement appelé dette nette, représente le montant net des dettes d’une entreprise, c’est-à-dire les dettes moins tous les éléments de cash d’une entreprise. A ce titre, l’endettement financier permet de renseigner la position débitrice ou créditrice d’une entreprise.  

Sont exclues de l’endettement financier, toutes les dettes non financières, c’est-à-dire des données du BFR, les dettes fournisseurs, les dettes fiscales, les dettes sociales ainsi que tous les autres types de dettes.  

La formule de l’endettement financier   

L’endettement financier se calcule de la manière suivante :  

Endettement financier = Dettes bancaires (long terme et court terme) – tous les éléments de cash 

Net debt = Long-term debt + Short-term debt – Cash & Cash Equivalents 

Pour rappel : 

  • Les dettes bancaires court terme sont toutes les dettes financières dont la maturité est inférieure à 1 an, c’est-à-dire qu’elles doivent être repayées en moins de 12 mois (exemple : les crédits revolving).   
  • Les dettes bancaires long terme regroupent toutes les dettes financières dont la maturité est supérieure à 1 an (exemple : les emprunts bancaires).   
  • Tous les éléments de cash représentent la trésorerie disponible d’une entreprise et tous les actifs dont la liquidité permet à l’entreprise de les convertir en cash en moins d’une année.  
  • Notez qu’il est d’usage de prendre la valeur comptable de la dette lorsque nous devons calculer un endettement financier. Cependant, dans des situations particulières, nous pouvons retenir la valeur marché de la dette si elle est disponible.  

Comment calculer l’endettement financier ?  

Dans ce chapitre, nous indiquons exactement où trouver tous les éléments financiers nécessaires pour calculer facilement l’endettement financier d’une entreprise.  

Long-term & Short-term debt : les dettes bancaires long terme et court terme représentent une partie du patrimoine d’une entreprise et se situent donc au passif du bilan comptable d’une entreprise.  

Cash & Cash equivalents : les cash & cash equivalents, quant à eux, seront localisés à l’actif courant du bilan comptable d’une entreprise.  

L’importance de l’endettement financier 

Connaitre l’endettement financier d’une entreprise est important car il occupe une place importante dans des indicateurs financiers clefs en finance d’entreprise, que ce soit en analyse financière ou en valorisation financière.  

A ce titre, l’endettement financier se retrouvera dans les indicateurs suivants :  

Valorisation financière 

La Valeur Entreprise (« Enterprise Value » en anglais) 

L’Enterprise Value correspond à la valeur totale d’une entreprise et s’obtient grâce à la formule ci-dessous :    

Enterprise Value = Equity Value + Debt + Preferred Stock + Minority Interests – Cash & Cash equivalents 

Dans la formule renseignée ci-dessous, nous avons surligné en Bleu, le calcul «  Debt – Cash & Cash equivalents ». Ce calcul n’est ni plus ni moins que la formule de l’endettement financier que nous avons déterminé un peu plus haut dans cet article. Comme vous pouvez le constater, l’endettement financier occupe une place considérable dans le calcul de la valeur totale d’une entreprise.  

Le Coût Moyen Pondéré du Capital (« Weighted Average Cost of Capital » ou « WACC » en anglais) 

Le WACC représente le taux de rentabilité annuel moyen attendu par tous les investisseurs de l’entreprise (Equity + Debt). En conséquence, il illustre, d’une certaine manière, la capacité d’une entreprise à utiliser et rentabiliser les fonds mis à sa disposition. 

En règle générale, la Capital Structure, présente dans la formule du WACC, prend en compte la dette nette (autrement dit l’endettement financier). D’où l’importance de définir correctement la notion d’endettement financier avant de calculer un WACC.  

Pour rappel, ci-dessous la formule du WACC :  

Calcul du WACC

Où :  

  • CoE = Cost of Equity ; 
  • CoD = Cost of Debt ; 
  • 1-Tax = Tax Shield ; 
  • Capital Structure = Equity + Debt. 

Analyse financière 

  • Dette nette / EBITDA (Net debt to EBITDA) : ce ratio financier a pour objectif de déterminer la capacité d’une entreprise à rembourser sa dette uniquement grâce à son activité opérationnelle. Le résultat de ce ratio s’exprime en nombre d’années nécessaires pour rembourser la dette grâce à l’EBITDA.  

A titre informatif, L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation & Amortization) correspond aux revenus opérationnels d’une entreprise avant la déduction des intérêts, des impôts et des Dépréciations & Amortissements. En résumé, l’EBITDA représente la rentabilité opérationnelle d’une entreprise. 

  • Dette nette / Equity (Debt to Equity ratio) : le Debt to Equity ratio compare le poids de l’endettement financier par rapport aux capitaux propres de l’entreprise. D’une certaine façon, ce ratio financier permet d’appréhender le levier financier d’une entreprise.  
  • La capacité d’endettement (capitaux propres – endettement financier) : la capacité d’endettement d’une entreprise mesure le montant maximal qu’elle pourrait emprunter à la banque tout en prenant en compte sa solvabilité, c’est-à-dire sa capacité à rembourser ses dettes.  
  • La capacité de remboursement (endettement financier / capacité d’autofinancement) : à travers ce ratio, nous pouvons déterminer la capacité d’une entreprise à supporter son endettement financier uniquement grâce à sa capacité d’autofinancement. En résumé, ce ratio démontre si une entreprise est capable ou non d’apurer son endettement financier.  

titre informatif, la capacité d’autofinancement correspond au surplus monétaire généré par l’activité opérationnelle d’une entreprise, permettant d’assurer son financement.         

Les différents types de dettes 

Il nous semblait important, dans un article sur l’endettement financier, de faire un rapide point sur les différents types de dettes qu’une entreprise peut contracter. Ainsi, vous trouverez, ci-dessous, une liste des différents types de dettes dont une entreprise pourra disposer pour se financer :  

La dette senior 

La dette senior est une dette bancaire classique qu’une entreprise emprunte auprès d’une banque et qui se rembourse de manière prioritaire par rapport à une dette subordonnée et par rapport aux rémunérations liées aux fonds propres. En effet, il faut savoir qu’une entreprise repaye ses investisseurs en cascade : le remboursement de la dette subordonnée est déclenché qu’à partir du moment où l’entreprise honore l’échéance de sa dette senior. C’est seulement après le remboursement de ses différentes dettes qu’une entreprise peut décider de verser des dividendes ou non.  

En règle générale, la dette senior peut se composer de trois tranches dont les horizons diffèrent comme suit : tranche A (6-7 ans), tranche B (8 ans) et tranche C (9 ans).  

La dette high-yield (dette subordonnée) 

La dette high yield est en réalité une émission d’obligations high yield, c’est-à-dire, une obligation à haut rendement, ou junk bond. Il faut savoir que l’obligation high yield est émise sur les marchés financiers afin de trouver des investisseurs intéressés. Sa principale caractéristique est qu’elle remboursable « in fine » qu’au bout de 7 – 10 ans (i.e. le principal est remboursé en une fois à la fin du prêt). Les montants des dettes high yield ne dépassent généralement pas les 200 millions d’euros. 

La dette mezzanine (dette subordonnée) 

La dette mezzanine est un autre type de dette subordonnée. La différence avec la dette high yield est qu’elle n’est pas émise sur les marchés financiers. En effet, la dette mezzanine est apportée par des fonds de dettes spécialisés en dette mezzanine. Compte tenu du risque affilié à ce type de dette, les rendements attendus sont importants. Ils se composent notamment : 1) d’intérêts classiques ; 2) d’intérêts capitalisés & 3) d’une participation à la plus-value. Les maturités des dettes mezzanines sont généralement supérieures à dix années. La dette mezzanine est ainsi la dette la plus risquée qu’une entreprise peut obtenir. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle se situe juste avant l’Equity dans l’ordre de remboursement d’une entreprise. 

La dette unitranche 

Cette dette est une forme de financement qui s’adapte particulièrement aux petits et moyens LBO. Le remboursement est « in fine » à la fin de la maturité de la dette. C’est une solution alternative aux dettes seniors et dettes subordonnées. C’est auprès des fonds d’investissement qu’une entreprise peut obtenir une dette unitranche. Il faut avoir en tête que les caractéristiques d’une dette unitranche sont plus ou moins variables.  

Pour la petite histoire, les premiers financements par dette unitranche étaient, en réalité, des financements par dette mezzanine. A mesure que notre société a évolué, les caractéristiques de la dette unique se sont adaptées pour se rapprocher des caractéristiques d’une dette senior.  

La dette unitranche est particulièrement adaptée pour les entreprises en phase de développement qui ne souhaite avoir qu’un seul interlocuteur bancaire (plutôt que de souscrire plusieurs emprunts auprès de plusieurs banques différentes). Son montage financier est par ailleurs plus simplifié ce qui a pour effet d’obtenir les fonds plus rapidement. C’est un avantage considérable que les jeunes entreprises doivent avoir en tête si elles ont un besoin urgent de financer une croissance rapide.  

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre guide OFFERT :

 "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance"

Rédigé par 2 managers seniors


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}