Salaire d’un analyste financier : on vous annonce les chiffres

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Salaire d’un analyste financier : on vous annonce les chiffres

Le salaire d’un analyste financier… Un tabou auquel sont confrontés la plupart des étudiants qui optent pour un cursus en finance d’entreprise. La finance est un secteur qui attire par ses niveaux de rémunérations mirobolants.

Toutefois, le salaire d’un analyste financier reste un sujet assez obscur pour différentes raisons. Premièrement, il y a un véritable amalgame autour de ce titre « fourre-tout ». Vous l’avez certainement constaté en effectuant vos recherches d’emplois, le titre d’analyste financier peut faire référence à une multitude de métiers différents. Et comme vous pouvez l’imaginer, la rémunération varie d’un poste à l’autre. 

Deuxièmement, les estimations salariales diffèrent fortement d’une source à l’autre. Entre les moyennes présentées par votre école et les différents bruits de couloirs, vous n’êtes pas en mesure de distinguer le vrai du faux.

Mais pas de paniques, The Big Win est là pour rétablir la vérité. Forts de notre expérience et de notre réseau, c’est par le biais de cet article que nous allons vous communiquer tout ce qu’il faut savoir sur le salaire d’un analyste financier !  

Salaire analyste financier

Qu’est-ce qu’un analyste financier ?  

Comme pour le métier d’Analyste Corporate Finance, il y a un véritable amalgame autour du titre d’analyste financier. En effet, le terme « Analyste Financier » est un terme générique qui ne tient pas compte de la spécialisation de l’analyste. Ainsi, ce titre peut faire référence à une multitude de postes en finance. Par conséquent, le salaire d’un analyste financier pourra fortement varier d’un poste à l’autre. Dans cet article sur le salaire d’un analyste financier, nous ferons principalement référence aux métiers suivants : 

  • L’Analyste Crédit : bien souvent rattaché à une banque, le rôle de l’analyste crédit est d’estimer la capacité d’un client à honorer ses échéances bancaires lorsqu’il souhaite contracter un prêt. Il doit être notamment capable d’analyser la situation financière d’une entreprise et d’en déterminer sa solvabilité.  
  • L’Analyste Financial Planning & Analysis (« FP&A ») : la principale mission de l’analyste FP&A est d’effectuer le prévisionnel de son entreprise. Cela implique notamment de déterminer, construire et mettre à jour le budget ainsi que le business plan de l’entreprise. Il a également pour rôle d’analyser les variations entre l’activité réalisée et l’activité prévisionnelle.   
  • L’Analyste Investissement : l’analyste investissement a pour objectif de déterminer en amont la rentabilité des investissements effectués par son entreprise. Il doit être notamment capable de construire et analyser un business plan. Il doit également savoir manier et interpréter les principaux indicateurs financiers aidant à la prise de décision d’investissement.   
  • L’Analyste Risque : le plus souvent rattaché à un établissement bancaire, l’analyste risque est chargé de mettre en place des processus de vérification et de surveillance des risques auxquels son entreprise est exposée. Il doit donc être en mesure de créer des outils dédiés au pilotage des risques, tout en tenant compte des réglementations qui évoluent.  
  • L’Analyste Financement de projets / Financements Structurés : l’analyste Financement de projets / Financements Structurés peut être aussi bien rattaché à une banque qu’à une entreprise. Dans les deux cas, son rôle sera de négocier le financement bancaire d’un projet d’infrastructures. Côté entreprise, il devra réaliser des simulations financières pour estimer le montant maximal que l’entreprise devra emprunter pour réaliser son projet. Côté banque, il réalisera également des simulations financières, mais cette fois-ci, pour estimer si le projet permettra à l’entreprise d’honorer son service de la dette (c’est-à-dire de rembourser la dette + les intérêts).   
  • L’Analyste Financier : l’analyste financier est un poste hybride, à mi-chemin entre l’Analyste FP&A et l’Analyste Investissement. Il aura ainsi pour rôle de participer au développement du business plan groupe de son entreprise et d’analyser la rentabilité des projets que l’entreprise souhaitera initier.       

Notez que nous avons volontairement omis les salaires M&A car nous y avons déjà un article complet. Pour y accéder, c’est par ici !  

La hiérarchie d’une direction financière 

Avant de vous présenter tous les niveaux de rémunérations d’une direction financière, il convient de déterminer les différents niveaux hiérarchiques et d’analyser la potentielle évolution qui s’offre à un analyste financier.  

  • Analyste financier junior / Analyste financier (0 à 4 ans d’expérience) : l’analyste financier aura un rôle d’exécution au sein de sa direction financière. Il sera donc en charge de produire les fichiers d’analyses nécessaires et de rédiger les présentations power point demandées. Il aura un rôle de « petites mains ». N’y voyez là rien de péjoratif ! C’est en mettant la main à la pâte qu’on acquiert de l’expérience pour ensuite accéder à des postes de management à fortes responsabilités.   

Aussi, il faut savoir que l’évolution d’un analyste financier dans son équipe est assez classique, quel que soit la réelle nature de l’équipe. Ainsi, l’analyste financier aura un statut de junior qu’il gardera environ 2 ans pour ensuite devenir analyste financier. Il accèdera au statut d’analyste financier sénior après 3-4 ans d’expérience.  

  • Analyste financier senior (4 à 7 ans d’expérience) : A mi-chemin entre l’exécution et le management, l’analyste financier senior dispose de l’expérience nécessaire pour produire avec précision les documents demandés et manager les analystes financiers juniors. Il est également assez autonome pour prendre les devants sur la plupart des problématiques techniques que lui ou les juniors rencontrent. C’est le dernier échelon avant de passer à un poste complètement managérial. L’analyste financier sénior aura l’opportunité de devenir manager de son équipe après 5-7 ans d’expérience.   
  • Manager financier : le métier de manager financier est la première fonction entièrement managériale qu’un analyste financier peut espérer obtenir après plus ou moins 7 années d’expérience. Le manager financier a pour rôle de gérer son équipe afin de la faire tendre vers les objectifs fixés par le directeur financier. Il doit également trouver des solutions aux principales problématiques rencontrées par son équipe et d’assurer le développement de ses analystes. Il peut également être amené à rentrer dans les aspects techniques lorsque les problématiques sont très poussées. Le manager financier commence à avoir une certaine proximité avec le top management de son entreprise, et plus particulièrement avec le Directeur Administratif et Financier.   

L’accès au statut directeur dépendra réellement de l’entreprise, de sa taille et de sa culture. En règles générales, un manager financier passe directeur de son équipe après plus ou moins 10-15 ans d’expériences en finance.   

  • Directeur financier : le directeur financier est le maillon essentiel entre le top management et son équipe. Il a pour objectif de faire appliquer les directives demandées mais également d’être proactif pour apporter de nouvelles solutions ou de nouvelles thématiques d’analyses. Il est, par ailleurs, garant des analyses produites par son équipe.  
  • Directeur Administratif et Financier : enfin, le saint-graal de tous financiers n’est autre que le poste de Directeur Administratif et Financier (couramment abrégé à « DAF »). Cependant, ce poste ne sera pas à la portée de tous. En effet, pour avoir le privilège d’accéder à ces fonctions, il faudra être une véritable star de la finance jouissant d’une expérience réussie de 15-20 ans.  

Le DAF a pour rôle d’insuffler toute la stratégie financière de son entreprise. Il est d’ailleurs responsable de tous les équipes financières de l’entreprise et traite, quasi exclusivement, qu’avec les Directeurs financiers de chaque équipe. Il reporte directement au Président Directeur Général et fait partie du comité exécutif. Il participe donc aux grandes questions stratégiques concernant le développement et l’activité de l’entreprise.    

Le salaire d’un analyste financier en France, et plus précisément à Paris 

On ne vous fait pas attendre une minute de plus, on aborde ci-dessous le salaire d’un analyste financier en fonction de sa spécialisation et des différents niveaux de séniorités. Notez que les différentes spécialisations d’analyste financier rémunèrent plus ou moins de la même manière. De plus, il faut savoir que le salaire d’un analyste financier peut fortement varier d’une entreprise à une autre. Par conséquent, nous proposons une fourchette estimative afin d’avoir une idée approximative des salaires pratiqués.   

  • La « gratification » d’un Stagiaire sera comprise entre 1000€ et 1500€ par mois. 
  • Le salaire d’un Analyste Financier Junior / Analyste Financier se composera d’une partie fixe comprise entre 35k€ et 45k€ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 10% du salaire fixe, soit un package global entre 40k€ et 50k€ par an.    
  • La rémunération d’un Analyste Financier senior sera composée d’une partie fixe comprise entre 50k€ et 60k€ par an accompagnée d’un bonus pouvant aller jusqu’à 15% du salaire fixe, soit un package global entre 55k€ et 60k€ par an.    
  • Le salaire d’un Manager financier sera constitué d’une partie fixe comprise entre 60k€ et 80k€ par an et d’un bonus pouvant aller jusqu’à 20% du salaire fixe, soit un package global entre 70k€ et 100k€ par an.    
  • La rémunération d’un Directeur financier se scindera en deux parties : une partie fixe comprise entre 80k€ et 120k€ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 50% du salaire fixe, soit un package global entre 120k€ et 180k€ par an.    
  • Enfin, le salaire d’un Directeur Administratif et Financier se composera d’une partie fixe comprise entre 200k€ et 300k€ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 100% du salaire fixe, soit un package global entre 400k€ et 600k par an.    

Sur les salaires d’analyste financier proposés ci-dessus, il faut noter trois choses : 

  • Ces données chiffrées permettent d’estimer le salaire d’un analyste financier au sein d’une entreprise classique. Ainsi, gardez en tête que ces postes pourront être plus rémunérateurs au sein de grandes banques ou de grands cabinets de conseil financier indépendants.  
  • Ces fourchettes salariales reflètent les pratiques parisiennes principalement. Il faudra avoir à l’esprit que les salaires proposés dans les autres grandes villes de France pourront être légèrement moins élevés que les salaires présentés dans cet article.  
  • Notez aussi que le montant des bonus dépendra de la production personnelle de l’analyste financier ainsi que celle de l’entreprise. Autrement dit, ne vous attendez pas à percevoir 100% de votre bonus si votre entreprise est en sous performance.   

Les différences de salaire d’un analyste financier dans le monde 

Dans ce passage, nous vous présentons des fourchettes de salaires approximatives pour celles et ceux qui souhaiteraient s’expatrier aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni.  

Salaire d’un analyste financier aux Etats-Unis (notamment à New-York) 

  • La « gratification » d’un Stagiaire sera comprise entre 1000$ et 2000$ par mois. 
  • Le salaire d’un Financial Analyst se composera d’une partie fixe comprise entre 65k$ et 85k$ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 10% du salaire fixe, soit un package global entre 70k$ et 90k$ par an.    
  • La rémunération d’un Senior Financial Analyst sera composée d’une partie fixe comprise entre 85k$ et 110k$ par an accompagnée d’un bonus pouvant aller jusqu’à 20% du salaire fixe, soit un package global entre 100k$ et 130k$ par an.    
  • Le salaire d’un Financial Manager sera constitué d’une partie fixe comprise entre 110k$ et 150k$ par an et d’un bonus pouvant aller jusqu’à 50% du salaire fixe, soit un package global entre 160k$ et 225k$ par an.    
  • La rémunération d’un Managing Director se scindera en deux parties : une partie fixe comprise entre 150k$ et 200k$ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 100% du salaire fixe, soit un package global entre 300k$ et 400k$ par an.    
  • Enfin, le salaire d’un Chief Financial Director se composera d’une partie fixe comprise entre 200k$ et 500k$ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 100% du salaire fixe, soit un package global entre 400k$ et 1M$ par an.    

Salaire d’un analyste financier au Royaume-Uni (notamment à Londres) 

  • La « gratification » d’un Stagiaire sera d’environ 2000£ par mois. 
  • Le salaire d’un Financial Analyst se composera d’une partie fixe comprise entre 35k£ et 50k£ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 10% du salaire fixe, soit un package global entre 40 et 55k£ par an.    
  • La rémunération d’un Senior Financial Analyst se scindera en deux parties : une partie fixe comprise entre 50k£ et 75k£ par an accompagnée d’un bonus pouvant aller jusqu’à 15% du salaire fixe, soit un package global entre 60k£ et 85k£ par an.    
  • Le salaire d’un Financial Manager sera constitué d’une partie fixe comprise entre 75k£ et 125k£ par an et d’un bonus pouvant aller jusqu’à 30% du salaire fixe, soit un package global entre 100k£ et 160k£ par an.    
  • La rémunération d’un Financial Director sera composée d’une partie fixe comprise entre 125k£ et 175k£ par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 50% du salaire fixe, soit un package global entre 190k£ et 260k£ par an.    
  • Le salaire d’un Chief Financial Officer se composera d’une partie fixe comprise entre 200k£ et 400 par an et un bonus pouvant aller jusqu’à 100% du salaire fixe, soit un package global entre 400k£ et 800k£ par an.    

Quel profil pour profiter d’un poste et d’un salaire d’analyste financier ? 

Dans ce dernier chapitre, nous décrivons un « profil type » du candidat idéal pour accéder à un poste d’un analyste financier. Ci-dessous, les caractéristiques de ce candidat idéal : 

  • Il ou elle est diplomé(e) d’un master en finance, obtenu au sein d’une école de commerce, d’une université ou d’une école d’ingénieur, idéalement de premier rang ; 
  • Il ou elle a réalisé un ou plusieurs stages en finance d’entreprise ; 
  • Il ou elle dispose d’une grande culture générale en finance d’entreprise et connaitre les principaux concepts financiers ; 
  • Il ou elle parle couramment anglais et idéalement une deuxième langue ; 
  • Il ou elle maitrise parfaitement le pack office (Excel, Powerpoint, Word). 

 N’oubliez pas que chaque profil est différent et que chacun ou chacune d’entre vous aura toutes ses chances de faire la différence en entretien. D’autant plus que le monde du recrutement évolue ! Les critères de sélection ne sont plus aussi intransigeants qu’il y a quelques années.  

Gardez en tête qu’un CV reste un CV et avoir une grosse école ne fait pas tout ! Le plus important est le feeling que vous aurez en entretien avec le recruteur et votre capacité à répondre aux questions techniques. C’est la raison pour laquelle il faudra absolument avoir une préparation béton afin d’être plus que prêt en entretien !   

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre guide OFFERT :

 "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance"

Rédigé par 2 managers seniors


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}