Master finance : tout savoir si ce diplôme prestigieux

Le master finance est un diplôme très connu de la plupart des étudiants en études supérieures qui s’orientent vers des domaines liés au business. Cependant, le master finance est bien souvent assez méconnu des étudiants qui intègrent une école après un BAC+2 ou une classe préparatoire. Dans cet article, nous revenons en détails sur ce qu’est réellement un master finance et tout ce que vous devez savoir sur ce diplôme. Cet article sera un véritable guide pour tout comprendre au Master finance puisque nous abordons tous les sujets les plus importants : les différents types de master finance, où étudier, s’il est difficile de le décrocher, les débouchés d’un master finance ou encore les différentes manières d’accéder au master finance. Notre but ici est de vous donner toutes les cartes en main pour vous permettre de déterminer si oui ou non, le master finance est fait pour vous. Nous consacrerons la dernière partie de cet article aux salaires en sortie d’école après avoir décroché un master finance. Nous faisons délibérément le choix de mettre les salaires en fin d’article pour ne pas biaiser l’opinion de notre lecteur. En effet, le choix de s’orienter vers un master finance ne doit pas dépendre des potentiels salaires en sortie d’école. Néanmoins, après cinq années d’études, il est tout de même important de connaitre ce qui nous attend.

Illustration étudiante en master finance

Qu’est-ce qu’un master finance ?

Le master finance est, comme son nom l’indique, un master. C’est donc un diplôme de niveau BAC+5 qui s’obtient au terme de cinq années d’études supérieures après l’obtention d’un baccalauréat. Il faut savoir que l’intitulé master finance est très vague car il existe de nombreux master finance. La première distinction à faire est la différence entre un master finance d’entreprise et un master finance de marché.

Le master finance d’entreprise

Le master finance d’entreprise va regrouper toutes les matières qui touchent à la finance d’une entreprise. Par conséquent, dans un master finance d’entreprise, nous retrouvons des thématiques liées à l’analyse financière d’une entreprise, à la construction des états financiers, aux principes de financement et d’investissement, aux problématiques de valorisations financières ou encore aux mathématiques financières. Notez que dans l’énumération de ces matières, nous ne sommes pas exhaustifs. Néanmoins, nous avons tâché de regrouper les principales matières qui sont présentes au sein d’un master finance d’entreprise. 

Le master finance de marché

Le master finance de marché, quant à lui, va regrouper toutes les matières qui touchent à la finance de marché, autrement dit la bourse. Par conséquent, dans un master finance de marché, nous retrouvons des thématiques liées méthodes quantitatives, aux mathématiques financières, à l’étude de tous les différents produits financiers qui circulent sur les marchés financiers et la manière dont ils sont valorisés, aux produits structurés, aux produits dérivés ou encore à la simulation de portefeuille d’investissement. Encore une fois, nous ne sommes pas exhaustifs dans toutes les matières que nous ne citons même si, dans la plupart des cas, ce sont ces matières qui reviennent le plus souvent dans un master finance de marché.  

Le master finance est-il fait pour vous ?

Si vous êtes encore indécis dans votre choix d’orientation et que vous hésitez à vous lancer dans l’obtention d’un master finance, alors ce chapitre est fait pour vous. Et pour cause, nous allons décrire ici les éléments clefs qu’il faut avoir en tête avant de se lancer en finance. Il est toujours très difficile de savoir ce qui nous attend lorsque nous commençons un diplôme. Par conséquent, nous mettons en avant ici les différents aspects principaux d’un master finance qui devraient aiguiller votre choix. Ici, nous identifions des aspects qui doivent plaire aux étudiants pour savoir si oui ou non, le master finance est fait pour eux. Bien entendu, cette liste est non exhaustive et n’est pas une vérité absolue. L’appréciation étant un sujet propre à chacun. Notez ici que nous abordons un point de vue professionnel car il est important de savoir si le quotidien d’un financier, après l’obtention d’un master finance, vous interessera ou non.

Le goût des chiffres

Le premier aspect est sans doute très évident. Pour savoir si vous allez apprécier le master finance, vous devrez vous demander si vous avez le goût des chiffres ou non. C’est, selon nous, l’élément le plus déterminant car la finance repose, en grande partie sur l’analyse de chiffres. Que ce soit les états financiers, les business plans, les modèles Excel, Bloomberg, etc… les chiffres sont partout. Il faut également savoir que la plupart des décisions stratégiques reposent également sur l’analyse de chiffres. En clair, vous l’avez compris, avoir le goût des chiffres est primordial pour se lancer dans l’obtention d’un master finance.  

La logique

En finance, les chiffres sont souvent liés entre eux. Au quotidien, les financiers usent de leur logique pour accomplir les tâches qui leurs sont confiées. A titre d’exemple, les états financiers observent une certaine logique (la logique de cascade : compte de résultat > tableau de flux de trésorerie > bilan). Les modèles financiers sont également bourrés de calculs logiques pour parvenir à faire des estimations très précises. Ainsi, si vous aimez la logique ou si vous avez un esprit logique, il y a de fortes chances que le master finance soit fait pour vous !

Microsoft Excel

Microsoft Excel est présent dans quasiment tous les métiers et les métiers de la finance n’y échappent pas. Nous pouvons même dire que Microsoft Excel occupe une place prépondérante dans le quotidien d’un financier. En finance, il est très rare de passer une journée sans utiliser Microsoft Excel. Par conséquent, il est indispensable d’avoir un certain attrait pour ce logiciel car il sera votre compagnon au quotidien. Encore une fois, l’attrait ou non pour la suite Excel devrait être un élément déterminant dans le choix de votre orientation vers un master finance.

Les réflexions stratégiques

La finance est la base de nombreuses stratégies d’entreprises car c’est elle qui permet de savoir si tel ou tel projet est réalisable ou non. Par conséquent, en optant pour un master finance, vous devez avoir en tête que plus tard, lorsque vous serez un véritable financier, vous interviendrez sur des sujets stratégiques et confidentiels. C’est d’ailleurs ce qui donne du relief à un quotidien dominé par les chiffres et Microsoft Excel. En finance, en fonction des postes, vous aurez réellement l’impression d’être important car vous travaillerez sur des sujets cruciaux pour votre entreprise.

Où réaliser un master finance ?

Notre introduction sur le master finance vous a mis l’eau à la bouche et vous souhaitez savoir où il faut étudier pour en décrocher un ? Pas de soucis, c’est ce que nous abordons dans ce chapitre. Il existe de nombreux établissements où vous pourrez étudier la finance. Nous distinguons quatre grandes catégories d’écoles où il est possible de décrocher un master finance : les écoles de commerce, les IAE, les universités et les écoles d’ingénieurs.

Les écoles de commerce

Une école de commerce est une voie royale pour étudier la finance et espérer décrocher un master finance. En effet, de nombreuses écoles de commerce proposent des cursus en finance d’entreprise et en finance de marché. Qui plus est, elles bénéficient de nombreux partenariats avec des entreprises mondialement connues. D’ailleurs, en école de commerce, il n’est pas anodin de décrocher un CDI avant même d’avoir décroché son master finance. Néanmoins, l’inconvénient d’une école de commerce est son prix. Les frais de scolarité sont exorbitants pour des étudiants (environ 10 000€ – 15 000€ par an en moyenne). Même si ces frais de scolarité peuvent paraitre démesurés, ils sont rapidement amortis une fois que l’étudiant entre sur le marché de l’emploi.

Nous vous proposons ci-dessous différentes listes d’école de commerce en fonction de leur rang :

  • Ecole de commerce de premier rang

HEC, Essec, ESCP, EDHEC, EM Lyon, SKEMA, Neoma, Grenoble EM, Ieseg, Kedge

  • Ecole de commerce de second rang

Audencia, Montpellier BS, TBS Education, Rennes SB, ICN, EM Strasbourg, ESSCA, Excelia, EMLV

  • Ecole de commerce de troisième rang

Burgundy, EM Normandie, Institut Mines-Télécom BS, ISC, IPAG, Paris School of Business, ESCE, Inseec, etc…

Source de notre classement : https://etudiant.lefigaro.fr/etudes/ecoles-de-commerce/classement/

Les IAE

L’acronyme IAE signifie « Institut d’administration des entreprises ». Ces écoles correspondent, en quelque sorte, à des écoles de commerce gratuites, ou du moins, beaucoup moins chères. Les IAE sont des écoles moins prestigieuses que les écoles de commerce mais restent de très bonnes options pour décrocher un master finance. Les salaires en sortie d’école seront forcément un peu moins élevés mais resteront bien au-dessus des moyennes françaises. Nous reviendrons sur ce point, mais il est important de savoir qu’il est tout à fait possible de réaliser une IAE pendant 5 ans puis d’étudier seulement une année en école de commerce pour afficher un master finance au sein d’une école prestigieuse sur votre CV !

Parmi les IAE les plus réputées, nous retrouvons : l’IAE de Lyon, de Nantes, de Poitiers, de Toulouse, de Lille ou encore de Paris.

Source de notre classement : https://diplomeo.com/actualite-classement_iae

Les universités

Les universités sont moins exposées que les écoles de commerce pour décrocher un master finance. Néanmoins, certaines universités sont aussi prestigieuses voir plus prestigieuses que certaines écoles de commerce. Toujours est-il que oui, vous pouvez étudier la finance dans une université et décrocher votre master finance. Néanmoins, à la différence des écoles de commerce, toutes les universités ne proposent pas les mêmes masters finance. Certaines peuvent être spécialisées en finance d’entreprise tandis que d’autres peuvent être spécialisées en finance de marché. Encore une fois, après cinq années d’études en universités, il est toujours possible de réaliser une année supplémentaire en école de commerce pour donner plus de reliefs à son CV.

Parmi les universités de premier plan, nous retrouvons l’université Paris-Panthéon-Assas, l’université Paris Dauphine, l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ou encore Sciences Po. Les étudiants sortant de ces universités auront la même valeur aux yeux de recruteurs que des étudiants sortant des meilleures écoles de commerce !

Les écoles d’ingénieurs

Les écoles d’ingénieurs sont également des établissements dans lesquels il est possible d’étudier la finance. Toutes les écoles d’ingénieurs n’ont pas forcément de cursus en finance, c’est même d’ailleurs plutôt rare. Et lorsqu’il y’en a, c’est bien souvent des cursus en finance de marché. Néanmoins, de nombreuses passerelles sont possibles pour passer d’une école d’ingénieurs à une école de commerce. Il est aussi très courant de voir des profils ayant étudié 5 ans en école d’ingénieur puis bifurqué vers une école de commerce pour décrocher un master finance.

Parmi les plus grandes écoles d’ingénieurs, nous retrouvons : Ecole Polytechnique, Les Mines ParisTech ou encore Centrale-Supélec. Certaines écoles d’ingénieurs de second rang proposent également des cursus en finance comme par exemple : l’ESILV, l’EISTI ou encore l’ECE Paris.

Source : https://grandes-ecoles.studyrama.com/ecoles-d-ingenieurs/choisir-sa-specialite/filieres-specialisees-et-connexes/fuite-des-ingenieurs-vers-la-finance-1715.html

Comment accéder au master finance ?

Dans ce chapitre, nous abordons les différents moyens qui s’offrent à vous pour intégrer un master finance. Car oui, il existe de nombreuses possibilités pour intégrer un master en finance ! Nous couvrons ces différentes possibilités à chaque étape après l’obtention du baccalauréat. Nous sommes au regret de vous annoncer que vous ne nous pouvez pas intégrer un master finance dès l’obtention de votre baccalauréat. En effet, l’accès au master finance nécessite des étapes / un diplôme au préalable. Nous listons ci-dessous les différents parcours possibles.

Après un BAC+2

Après l’obtention de votre baccalauréat, vous pouvez faire une classe préparatoire qui vous conditionnera à passer les concours pour intégrer les plus grandes écoles de commerce. Si vous ne souhaitez pas faire une classe préparatoire, vous pouvez également faire un DUT (par exemple, un DUT Gestion des Entreprises et des Administrations ou un DUT Technique de Commercialisation) ou un BTS pour ensuite tenter les concours d’écoles de commerce.

Sur ces deux parcours différents, vous devez savoir plusieurs choses :

1) A l’issue d’une classe préparatoire, la concurrence est énorme car une grande majorité des étudiants vise les concours d’école de commerce. Néanmoins, le nombre de places en école de commerce réservé aux étudiants de classes préparatoires est plus élevé. Notez que si vous ratez votre classe préparatoire (c’est-à-dire que a) si vous cubez et que vous n’avez pas l’école de votre choix OU que b) vous n’avez pas l’école de votre choix et que vous ne souhaitez pas cuber), vous pouvez vous réorienter vers une université pour décrocher un BTS, un DUT ou une license puis retenter les concours d’école de commerce après l’obtention de ce diplôme.

2) A l’issue d’un DUT ou d’un BTS, la concurrence est plutôt faible car la plupart des étudiants souhaite s’orienter vers des licences en université, des masters en IAE ou directement vers le milieu professionnel. Néanmoins, le nombre de places en école de commerce réservé aux étudiants provenant d’un BAC+2 est plus faible par rapport aux classes préparatoires. Aussi, une grande différence avec les classes préparatoires est que, en provenant d’un BAC+2, vous ne pourrez pas participer aux concours des cinq premières écoles de commerce (c’est-à-dire HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon et Edhec).    

Notez que nous parlons ici des écoles de commerce, mais vous pouvez également intégrer une IAE. Quel que soit le type d’établissement intégré, vous devrez étudier pendant trois ou quatre années pour décrocher votre diplôme. La première année est généralement une année de tronc commun où tous les étudiants étudient les matières classiques liées au fonctionnement d’une entreprise (finance, droit, marketing, ressources humaines, anglais, etc…). Le but ici est de s’assurer que tous les étudiants disposent des mêmes bases avant de procéder à la suite. Les deux années suivantes sont généralement consacrées à des années de césure dans lesquelles les étudiants en profitent pour étudier à l’étranger ou réaliser des stages professionnels. Enfin, l’étudiant se spécialise en dernière année en optant pour le master de son choix. L’étudiant peut étudier seulement trois ans s’il décide de réaliser deux années d’alternance à l’issue de la première année en tronc commun. Les masters finance en université sont accessibles un peu plus tard (généralement vers BAC +4 ou Bac +5)

Après un BAC+3

Le niveau BAC+3 correspond à une licence. En règle générale, il existe deux moyens d’accéder à une licence : 1) vous postulez à une licence dès l’obtention de votre baccalauréat ou 2) vous postulez à une licence après l’obtention de votre BTS ou DUT (notez qu’en fonction du niveau de la licence, vous pouvez accéder seulement après la deuxième année quand bien même vous avez déjà étudié deux ans !). Quel que soit le parcours choisi, avec une licence en poche, vous pouvez postuler aux écoles de commerce et / ou IAE. Néanmoins, en provenant d’un BAC+3, vous devez savoir que vous ne pourrez pas postuler aux quatre premières écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon). L’accès à l’EDHEC est possible mais très difficile (les conditions ont peut-être certainement changé depuis la rédaction de cet article).

Après un BAC+5

Vous devez avoir en tête que, malgré votre parcours, après l’obtention d’un premier master ou d’un diplôme d’ingénieur, vous pouvez toujours postuler à un master finance. Après un BAC+5, l’accès à un master finance s’effectue sur dossier et le diplôme s’obtient en une année seulement. Le prix de l’année est généralement plus cher (entre 20 000€ et 25 000€ l’année environ) que le prix d’une année classique qu’un étudiant payera s’il a intégré son école après une classe préparatoire, un BAC+2 ou un BAC+3 (environ 12 000€ à 15 000€ l’année environ).

Comme vous pouvez le constater, de nombreuses possibilités sont envisageables pour décrocher un master finance. Ainsi, nous recommandons de prévoir plusieurs plans d’orientation afin de toujours avoir un plan de secours si jamais votre plan initial ne fonctionne pas. Il serait bête de rater complètement son accès à un master finance car le plan A n’a pas fonctionné et qu’il est trop tard pour actionner au plan B ou C (à cause d’un retard d’inscription par exemple).

Notez également que ce chapitre n’est pas une vérité absolue. En effet, les différentes voies d’orientation sont possibles à la date de rédaction de cet article (en 2022) mais peuvent changer dans le temps !

Le master finance est-il difficile à décrocher ?

Le master finance peut avoir de quoi impressionner les étudiants. En effet, c’est un diplôme de niveau BAC+5, généralement obtenu dans des écoles prestigieuses. La question que notre lecteur peut se poser est : est-il difficile de décrocher son master finance ? Nous aurons tendance à dire que, non, le master finance n’est pas un diplôme difficile à obtenir sous réserve de certaines conditions que nous présentons ci-dessous.

La volonté de travailler

Selon nous, n’importe quel étudiant qui se donne les moyens peut réussir ses études et décrocher un master finance. A titre d’exemple, de par les connaissances mobilisées, un master finance n’est pas aussi exigeant qu’un diplôme d’ingénieur ou master en mathématiques appliquées (encore que, ici, la notion de difficulté est tout à fait subjective). Ainsi, nous avons tendance à penser qu’à partir du moment où vous apportez suffisamment de travail personnel, il nous semble difficile d’échouer pour ce type de diplôme.

L’assiduité

Le master finance n’est pas un diplôme difficile à obtenir si vous êtes assidu. Le cerveau est un muscle qui apprécie la répétition et l’entrainement. Plus vous serez assidu dans votre méthode de travail et plus ce diplôme sera facile à décrocher. En revanche, si vous faites partis de ces étudiants qui révisent tout un semestre une semaine avant l’examen final, vos probabilités d’échouer sont logiquement plus élevées. Les études sont un marathon et non une multitude de sprint ! En apprenant vos cours à la dernière minute, certes, vous réussirez votre examen mais le mois suivant, vous aurez déjà oublié ce que vous aviez appris. Un apprentissage moins intensif mais plus long dans le temps est la garantie que vous n’oublierez pas ce que vous avez appris. On vous met au défi d’essayer !   

L’habitude

L’habitude joue un rôle crucial ici car lorsque vous arrivez en dernière année d’études, vous êtes conditionnés pour décrocher votre master finance. Vous êtes conditionnés car vous avez eu l’habitude, tout au long de vos études, d’apprendre, de réviser, de bachoter et de passer des examens. Le master finance n’est qu’une continuité de vos études supérieures. C’est la raison pour laquelle il est rare d’observer des échecs à ce niveau !  

Les qualités requises pour décrocher son master finance

Ce chapitre s’inscrit dans la continuité du chapitre précédent car nous abordons ici les qualités qui nous semblent essentielles pour réussir ses études en finance.

Être méthodique

Cette première qualité nous semble être le b.a.-ba pour réussir haut les mains ses études en finance. Avoir une méthode de travail, c’est l’assurance de travailler efficacement et de ne pas perdre de temps sur des choses futiles. A titre d’exemple, une personne qui réalise régulièrement des fiches de révision est une personne méthodique qui ne révisera que l’essentiel de son cours pour l’examen. En étant méthodique, cette personne met toutes les chances de son côté pour obtenir une excellente note à son partiel.

Être rigoureux

La rigueur est une qualité toute aussi importante car les sujets abordés peuvent parfois être complexes. Être rigoureux dans votre travail est une qualité indéniable qui vous permettra de parvenir à vos fins. Qui plus est, c’est une qualité qui vous sera d’une grande utilité, par la suite, dans le monde du travail. A titre d’exemple, une personne qui révise régulièrement ses fiches de révision sera une personne rigoureuse qui mettra toutes les chances de son côté pour réussir.   

Être déterminé

Les études supérieures sont des études longues. Il n’est pas anodin de voir des étudiants se décourager et abandonner leurs études alors qu’ils sont, parfois, si près du but. Il est parfois tentant de tout laisser tomber pour aller directement sur le marché de l’emploi. C’est la raison pour laquelle, la détermination est la troisième qualité que nous avons identifiée comme étant primordiale pour décrocher son master finance.  

Savoir se remettre en question

Nous bouclons ce chapitre par la remise en question. C’est un exercice difficile mais savoir prendre du recul par rapport à son travail et ses échecs est une qualité qui dépasse même le monde des études. C’est une qualité qui sera grandement appréciée dans le monde du travail. Se remettre en question, c’est avoir la capacité d’analyser ses erreurs pour les surmonter ou encore de questionner sa méthode de travail pour être plus efficace. Cette capacité d’analyse et de réaction nous semble indispensable pour réussir son master finance haut la main.    

Où exercer avec un master finance ?

Les métiers financiers sont présents dans quasiment toutes les entreprises. Ici, nous essayons de couvrir de nombreux exemples afin que notre lecteur ait une idée précise d’où il peut exercer après l’obtention de son master financer.  

Les banques

La banque est certainement l’entreprise de prédilection pour les financiers. Ici, nous ne parlons pas du guichet de votre ville mais bien du siège de la banque, là où sont regroupées les activités et les métiers les plus prestigieux. Les banques sont intéressantes d’un point de vue professionnel car elles regorgent de métiers financiers. Il est difficile de ne pas trouver son bonheur là-bas et il y en a pour tous les goûts et tous les profils. Nous retrouvons toutes les activités d’investissement avec par exemple le M&A, l’ECM, le DCM, Project finance mais également toutes les activités de trading.

Exemples de banques : Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole, etc…  

Les fonds d’investissement

Les fonds d’investissement sont plus beaucoup restreints que les banques en termes d’opportunités. Néanmoins, ils sont très convoités car les missions proposées sont très stratégiques et les postes sont très rémunérateurs. C’est en quelque sorte la voie royale en finance. Pour être plus précis, c’est au sein des fonds d’investissement que nous retrouvons les postes d’analyste Private Equity.

Exemples de fonds d’investissement : Ardian, Blackrock, Blackstone, Eurazeo, etc…

Les cabinets de conseil

Les cabinets de conseil sont également des entreprises où la finance domine. Les plus grands cabinets de conseil peuvent apporter leurs services sur la plupart des activités financières. Les missions y sont diverses et variées ainsi vous aurez l’occasion d’intervenir auprès de différents clients. Au sein des cabinets de conseil, nous retrouvons principalement tous les métiers liés à l’audit, au transaction services mais également à d’autres activités financières comme par exemple la consolidation.

Exemples de cabinets de conseil : EY, KPMG, PWC, Deloitte, Mazars, Eight Advisory, Grant Thornton.

Les corporates

Nous bouclons ce chapitre en abordant les corporates. Un « corporate » désigne une entreprise dont l’activité principale n’est pas une activité bancaire, d’investissement, assurancielle ou de conseils. En effet, toutes les entreprises « classiques » disposent d’une direction financière dans laquelle nous retrouvons, en toute logique, des financiers. Certaines directions financières sont plus grandes que d’autres. Tout dépend de l’envergure de l’entreprise. A titre d’exemple, la direction financière d’une entreprise du CAC40 peut regrouper plusieurs centaines de personnes alors que la direction financière d’une start-up peut regrouper moins de 10 personnes.

Exemples de corporates : LVMH, Renault, EDF, Total, Deezer, Blablacar, etc…  

Les débouchés d’un master finance

Le diplôme est prestigieux. Par conséquent, il suppose des métiers prestigieux. En effet, avec un master finance, vous accèderez à des postes intéressants et bien payés (voir très bien payés). Ici, nous faisons la distinction entre les débouchés d’un master finance de marché et d’un master finance d’entreprise.

Les postes nécessitant un master finance de marché

Ci-dessous, une liste non exhaustive des principaux métiers dont l’obtention d’un master finance de marché est indispensable pour pouvoir exercer :

  • Trader
  • Sales
  • Broker
  • Analyste quantitatif

Les postes nécessitant un master finance d’entreprise

Nous dressons ici une liste non exhaustive de métiers qui nécessite l’obtention d’un master finance d’entreprise pour espérer exercer :

  • Analyste financier
  • Analyste Fusions-Acquisitions (ou Analyste Merger & Acquisition)
  • Analyste investissement
  • Analyste financement de projet
  • Analyste crédit
  • Auditeur

Les salaires après avoir décroché un master finance

Voici un chapitre qui risque d’en intéresser plus d’un ! Nous n’allons pas vous jeter la pierre car l’argent, c’est tout simplement, le nerf de la guerre. Il est donc normal de vouloir connaitre les salaires auxquels nous pouvons prétendre en sortie d’école, surtout lorsqu’il y a un crédit étudiant à rembourser. Notez que les fourchettes que nous allons divulguer plus bas sont estimatives et reflètent le marché parisien. Il est important de noter que les salaires pratiqués hors de paris sont légèrement inférieurs.

Les salaires en finance d’entreprise

En finance d’entreprise, le salaire d’un analyste financier classique au sein d’une entreprise du CAC40 se constituera d’une partie fixe pouvant aller de 35 000€ à 45 000€ brut. En règle générale, des bonus et des intéressements peuvent venir compléter ce salaire. Nous estimons que pour ce même type de poste, la fourchette de bonus sera comprise entre 0€ et 10 000€ portant ainsi le salaire global entre 35 000€ et 55 000€.

Il faut également avoir en tête que les entreprises appliquent des grilles et que tous les masters finance ne se valent pas. Ainsi, un étudiant issu d’une école de commerce de premier rang percevra un salaire plus élevé qu’un étudiant issu d’une école de commerce de second ou de troisième rang. Nous précisons que cet écart de salaire sera, en règle générale, inférieur à 5000€. Qui plus est, les écarts de salaire liés à l’école ont tendance à se gommer après plusieurs années d’expérience.

Nous tenons également à préciser que les métiers les plus prestigieux de la finance d’entreprise peuvent gagner beaucoup plus que les salaires que nous avons présentés ci-dessus. A titre d’exemple, un analyste M&A peut prétendre à un salaire fixe annuel entre 55 000€ et 75 000€ en fonction de son école et de la banque dans laquelle il travaille (oui, oui…) et à un bonus de la même envergure si les résultats sont excellents, portant ainsi son package total aux alentours de 150 000€. Néanmoins, ne vous fiez pas aux apparences, ces salaires sont extravagants car certains métiers nécessitent de travailler beaucoup plus que certains métiers classiques d’analyste financier.

Les salaires en finance de marché

Nous aurons tendance à dire que les salaires en finance sont plus élevés qu’en finance d’entreprise. Un junior en sortant d’école peut prétendre à un salaire fixe supérieur compris entre 40 000€ et 50 000€ brut par an avec un bonus pouvant aller jusqu’à 15 000€. Encore une fois, tout dépend du diplôme et de l’entreprise dans laquelle le junior évolue.

Aussi, certains métiers peuvent payer beaucoup plus que les montants que nous venons de citer. A titre d’exemple, les traders dans les plus grandes banques mondiales perçoivent un fixe beaucoup plus important que ceux cités précédemment mais également des bonus beaucoup plus conséquents. Ainsi, il n’est pas anodin d’observer des packages aux alentours de 150 000€ par an pour ce type de métiers.
 

Comparaison avec la moyenne française

Vous l’avez certainement compris, quel que soit la voie choisie, avec un master finance, vous aurez un métier intéressant accompagné d’un salaire plus que confortable. A titre de rappel, gardez en tête que le salaire annuel moyen français était de 39 300€ brut par an en 2022. Pour bien apprécier cette moyenne, il faut avoir à l’esprit que sur le marché de l’emploi, en sortant d’école, vous êtes à l’échelon le plus bas car vous n’avez aucune expérience. Votre carrière sera jalonnée de promotions et d’augmentations qui vous permettront d’accéder à des salaires 4 fois voir 5 fois supérieur à cette moyenne. A titre d’exemple, un directeur financier dans une entreprise du CAC40 peut facilement percevoir 300 000€ brut en salaire fixe.   

Source : https://business-cool.com/decryptage/salaire/salaire-moyen-median-france-2022/#:~:text=Le%20salaire%20moyen%20France%20en%202022%20(brut%20et%20net),-%C3%80%20combien%20s&text=Selon%20les%20chiffres%20de%20L,300%20euros%20brut%20par%20an.

Le master finance vs le CFA

Si vous étudiez déjà la finance, vous avez certainement déjà entendu parler du CFA (« Chartered Financial Analyst »). Si vous n’avez pas connaissance de cette certification, nous vous recommandons l’article qui explique comment la passer ICI. Le CFA est une certification en finance qui est mondialement connue et très appréciée par les recruteurs car très difficile à obtenir. Ainsi, il est légitime de se demander ce que cette certification vaut par rapport à un master finance.

Quand bien même le CFA dispose de l’aura que nous lui connaissons, il ne remplace en rien un master finance. Le CFA doit être perçu comme un réel plus sur un CV et non pas comme un élément substituable au master finance. Le master finance est un passeport dans le monde du travail alors que le CFA ne vaut « techniquement » rien. A ce titre, vous pourrez exercer en finance après l’obtention d’un master finance même si vous ne disposez pas du CFA alors que l’inverse n’est absolument pas vrai. Le master finance est le sésame nécessaire pour travailler légalement en finance. Le CFA n’est qu’une certification complémentaire.

Quand bien même le CFA n’est pas reconnu comme un diplôme équivalent à un master finance, il faut garder en tête que le CFA apporte un réel plus à une candidature. Ainsi, sur deux candidatures strictement identiques, nous pouvons vous garantir que le profil ayant décroché le CFA aura plus de chances de décrocher le poste convoité par rapport au profil n’ayant pas décroché le CFA.

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre pack OFFERT :

 Le guide "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance" rédigé par 2 managers seniors

 Le guide "15 conseils pour un CV réussiet nos modèles de CV pré-construits à remplir

👍 Suivez-nous sur LinkedIn pour plus de contenu et conseils :


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}