Analyste investissement : décryptage sur ce métier peu représenté

Le métier d’analyste investissement est, bien souvent, moins populaire que d’autres métiers phares en finance comme par exemple analyste M&A ou analyste Private Equity. Néanmoins, le métier d’analyste investissement est tout aussi intéressant. Si vous êtes tombés sur cet article, c’est que vous souhaitez en savoir plus sur ce métier moins exposé. Cela tombe bien car nous avons rédigé pour vous un guide complet sur le métier d’analyste investissement. Dans notre article, vous trouverez toutes les réponses à vos questions car nous abordons les sujets les plus importants comme par exemple le rôle d’un analyste d’investissement, ses tâches quotidiennes, son salaire ou encore les entreprises dans lesquelles vous pouvez retrouver ce type de poste. Nous n’oublierons pas non plus de définir le profil type du candidat idéal pour postuler à ce type de métier. En bref, vous l’avez compris, cet article sera une véritable référence pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur le métier d’analyste investissement. Spoiler alert, une personne de l’équipe The Big Win a pratiqué ce métier pendant plusieurs années !    

Illustration analyste investissement

Quel est le rôle d’un analyste investissement

Nous débutons cet article sur le métier d’analyste investissement en abordant son rôle. Il faut tout d’abord savoir que le métier d’analyste investissement peut regrouper un tas de choses. Nous tacherons donc d’être le plus général possible !

Le rôle d’un analyste investissement est d’analyser les investissements de l’entreprise dans laquelle il travaille. Dit comme ça, nous ne réinventons pas la roue. Pour être beaucoup plus précis, le rôle d’un analyste investissement est de s’assurer que les investissements qu’une entreprise envisage de réaliser soit conforme à la politique d’investissement de ladite entreprise. De manière beaucoup plus concrète, l’analyste investissement doit s’assurer que l’investissement soit, dans un premier temps, rentable et dans un second temps, respecte les différents critères d’investissement fixés par la politique d’investissement.

Par conséquent, l’analyste investissement se doit de connaitre sur le bout des doigts les principaux indicateurs financiers liés à l’investissement : le taux de rentabilité interne (« TRI »), le Weighted Average Cost of Capital (« WACC »), le taux de rentabilité exigé (« TRE ») ou encore la Valeur Actuelle Nette (« VAN »).

Avant d’aborder concrètement le quotidien d’un analyste investissement, il nous semble primordial de… définir un investissement. C’est ce que nous faisons dans le chapitre suivant.

Analyste investissement : qu’est-ce qu’un investissement ?

Dit simplement, un investissement est un projet financé par une entreprise ou un individu dans le but de réaliser un retour sur investissement, c’est-à-dire un profit. Il faut savoir que la nature de ce projet peut énormément varier d’une entreprise à une autre et d’un individu à un autre.

A titre d’exemple, le financement de la construction d’un parc éolien est un investissement. Acheter un bien immobilier est également un investissement. Acquérir des actions d’une entreprise peut également être un investissement. Dans tous ces exemples, les points communs sont les mêmes : l’investisseur concède une certaine somme d’argent avant pour espérer récupérer son argent dans le futur en ayant réaliser un profit. Le but de l’analyste investissement sera donc d’estimer si l’investissement en question permettra ou non de réaliser les profits espérés.

Maintenant que nous avons fixé les bases, nous pouvons aborder sereinement le quotidien d’un analyste investissement. C’est ce que nous faisons dans le chapitre suivant.

Quelles sont les tâches d’un analyste investissement

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, les tâches d’un analyste investissement peuvent être diverses et variées en fonction de l’entreprise et de l’équipe dans laquelle il exerce. Ici, nous tâcherons d’être le plus exhaustif possible dans nos propos.

La conception du business plan

La première tâche de l’analyste investissement sera de concevoir le business plan qui supportera l’investissement en question. Le business plan est un modèle financier qui permet de simuler les revenus et les coûts d’un projet afin d’estimer ses performances financières futures. En quelques mots, le business plan représente toute la partie financière d’un investissement.

Ici, deux scénarios sont possibles :

  • L’entreprise dispose d’un business plan template

Un business plan template signifie un modèle financier nu, sans hypothèses. C’est une coquille vide que l’analyste financier devra utiliser pour estimer la rentabilité d’un investissement. Il sera donc responsable d’intégrer correctement les différentes hypothèses inhérentes à son projet.

  • L’entreprise ne dispose pas d’un business plan template

Lorsque l’entreprise ne dispose pas de business plan template, l’analyste investissement sera donc charger de créer le business plan en question en plus de devoir intégrer les bonnes hypothèses par la suite.

Dans les deux scénarios, le métier d’analyste investissement suppose de solides compétences en modélisation financière. En effet, la capacité à concevoir, utiliser et faire évoluer un modèle financier est absolument primordial sur ce type de métier.

La revue du business plan

Une fois le business plan conçu, il est important de l’auditer, c’est-à-dire de vérifier que celui ne comporte aucune erreur. L’analyste investissement doit donc être capable de repérer les erreurs de structure, les erreurs d’hypothèses et les coquilles.

  • Les erreurs de structure

Les erreurs de structure d’un modèle correspondent aux erreurs qui touchent l’ossature du modèle. Autrement ce sont toutes les formules qui ne changeront pas d’un investissement à un autre. La formule de la Valeur Actuelle Nette est un exemple de structure d’un modèle. La manière dont est calculé le Free Cash-Flow to Firm du projet est un autre exemple. En d’autres termes, les erreurs de structure correspondent à toutes les potentielles erreurs qui touchent aux formules génériques d’un modèle financier.  

  • Les erreurs d’hypothèses

Les erreurs d’hypothèses sont très différentes des erreurs de structure car celles-ci sont spécifiques à chaque projet. Elles sont, par ailleurs, plus difficiles à trouver car elles demandent une grande capacité à prendre du recul par rapport au modèle. L’analyste investissement doit donc toujours se demander si l’hypothèse qu’il a dans son modèle est plausible.

  • Les coquilles

Les coquilles (ou en anglais « typo » prononcé « taïepo ») correspondent aux erreurs d’inattention, d’étourderie, etc… Ce sont toutes les petites erreurs qui n’ont rien à faire là où elles sont. Par exemple, si vous insérez une lettre au lieu d’un chiffre, ou une virgule en trop, etc… Pour se prémunir de ce genre d’erreurs, il est très important de tester la robustesse de son modèle en créant de nombreux checks logiques ! A titre d’exemple, si vous estimez 20M€ de revenus dans vos états financiers, vous êtes censés retrouvés 20M€ de revenus dans la formule de votre FCFF.

Le respect des critères d’investissement

Cette tâche consiste à s’assurer que le projet en question présente des indicateurs financiers qui respectent les critères d’un investissement fixés par la politique d’investissement de l’entreprise. En règle générale, le principal critère d’investissement est le respect du TRE. Par conséquent, l’analyste investissement doit s’assurer que le TRI de son projet respecte le TRE fixé par l’entreprise. Notez ici que chaque entreprise dispose d’une politique d’investissement qui lui est propre. C’est donc le rôle de l’analyste investissement de la connaitre dans les moindres détails pour s’assurer qu’elle est respectée à la lettre !

Le dossier d’investissement et sa synthèse

Il faut savoir qu’un investissement est constamment présenté au comité exécutif d’une entreprise pour approbation. Ainsi, il est indispensable d’avoir un dossier investissement qui explique la raison de l’investissement et regroupe tous les éléments nécessaires à l’analyse de ce dernier. En fonction des entreprises, l’analyste investissement pourra participer à la réalisation du dossier d’investissement. En effet, il sera tenu de présenter les indicateurs financiers propres au projet dont il sera en question.

Il faut avoir en tête que les aspects financiers ne représentent qu’une petite partie d’un dossier d’investissement. Le dossier d’investissement est généralement tenu par un chef de projet qui devra interagir avec toutes les équipes à disposition pour couvrir tous les aspects de l’investissement (aspects juridiques, environnementaux, etc…). En règle générale, la rédaction du dossier d’investissement est assurée par le chef de projet. Néanmoins, cette responsabilité peut être celle de l’analyste investissement en fonction de la structure dans laquelle il évolue.

En revanche, l’analyste investissement sera toujours responsable de produire la synthèse de l’investissement. En effet, l’analyse investissement devra être capable de résumer la globalité du dossier d’investissement en seulement quelques slides. C’est généralement sur ce support que le comité exécutif prendra la décision d’investir ou non, d’où l’importance de ce document.

Le quotidien de l’analyste investissement en fonction de son entreprise

Il est très difficile de faire une généralité mais il nous semble important de préciser qu’il existe globalement deux catégories d’analyste investissement : l’analyste investissement en conception de business plan et l’analyste investissement en revue de business plan. N’oubliez pas que chaque entreprise est spécifique et qu’il n’existe pas de cases réellement définies pour ces types de métiers. Les deux catégories que nous présentons ci-dessous correspondent aux grandes / très grandes entreprises. Au sein de plus petites structures, il n’y a pas vraiment de catégories et l’analyste investissement doit, globalement, assurer toutes les tâches que nous avons décris ci-dessus.

En conception de business plan

Ici, l’analyste investissement aura la responsabilité de créer le business plan du projet en question. Il devra donc s’assurer des hypothèses du modèle et participera à la réalisation du dossier d’investissement. En réalité, il devra coordonner avec le ou les chefs de projet pour obtenir les bonnes hypothèses à insérer dans son modèle. Cette catégorie d’analyste investissement portera donc le projet, d’un point de vue financier, de son développement jusqu’à sa mise en opération. Il sera également tenu de mettre à jour la partie financière du dossier d’investissement.

En revue de business plan

Ici, l’analyste investissement est tenu de revoir et d’analyser le business plan qui lui est fourni. Son rôle est de vérifier que le projet en question respecte effectivement la politique d’investissement de son entreprise. Qui plus est, il devra créer le résumé du dossier d’investissement en ne tenant compte que des éléments les plus importants. Nous retrouvons ce type de poste dans les entreprises qui investissent des millions d’euros à une cadence assez élevée, c’est-à-dire des entreprises qui sont en phase d’industrialisation (idée d’un investissement à la chaine).

Où travailler en tant qu’analyste investissement ?

Le métier d’analyste investissement est un métier assez rare car plutôt atypique. Ce n’est pas un métier que vous retrouverez dans toutes les entreprises. Qui plus est, certains postes auront un intitulé différent mais des missions strictement similaires à celles d’un analyste investissement.

Néanmoins, nous pouvons dire que nous retrouvons principalement ce métier au sein de la plupart des entreprises du CAC40. Il est également tout à fait possible de le retrouver au sein de PMEs. Une autre possibilité est de retrouver le poste d’analyste Investissement au sein de start-ups à forte croissance.

Notez aussi que les postes d’analyste Private Equity et analyste investissement sont extrêmement similaires de part leurs missions. Cependant, l’intitulé varie en fonction de l’établissement dans lequel ces derniers évoluent. Nous parlerons d’analyste Private Equity lorsque l’analyste exerce ses fonctions au sein d’un fonds d’investissement tandis que nous parlerons d’analyste investissement lorsque l’analyste exerce au sein d’un corporate.   

Le salaire d’un analyste investissement

Nous ne le répèterons jamais assez : l’argent, c’est le nerf de la guerre ! Une fois n’est pas coutume, nous allons parler salaire dans cet article. Notez ici que nous parlerons de la rémunération d’un analyste investissement dans un CAC40. Par conséquent, nous parlerons ici d’un salaire parisien. Aussi, nous tâcherons de fournir une fourchette approximative car chaque entreprise dispose d’une grille salariale qui lui est propre.

En moyenne, un analyste investissement peut espérer un salaire compris entre 35 000€ et 42 000€ brut en sortie d’école (donc plus ou moins sans expérience) agrémenté d’un bonus annuel compris entre 5% et 10% de son salaire annuel brut. Nous n’incluons pas ici l’intéressement, mais il faut savoir que dans la plupart des CAC40, les employés touchent un intéressement qui peut être significatif.

Au global, un analyse investissement peut espérer, en sortie d’école, à Paris, dans une entreprise du CAC40, un package global hors intéressement compris entre 36 750€ et 46 200€ brut par an. Ces salaires peuvent paraître dérisoires en comparaison à des professions comme le M&A ou le Private Equity (pour ne citer qu’elles), cependant, l’équilibre vie pro / vie privée d’un analyste investissement est beaucoup plus intéressant. En effet, les horaires peuvent s’apparenter à des horaires de bureaux classiques comme par exemple 9h – 18h avec quelques fluctuations en fonction du deal flow.

Le profil idéal pour devenir analyste investissement

Nous arrivons à la fin de cet article et notre guide vous a peut-être convaincu de postuler à des annonces d’analyste investissement. Il nous semblait donc judicieux de vous présenter les principales caractéristiques du profil idéal pour accéder à ce type de postes.

Profil type

Vous avez étudié au sein d’un cursus en finance d’entreprise dans une grande école de commerce, une université ou une école d’ingénieur, idéalement de premier rang même si cela ne fait pas tout pour ce type de poste.

Vous disposez d’une ou plusieurs expériences en stages sur des métiers similaires qui nécessitent la maitrise des mêmes notions financières (exemples : corporate finance, private equity, M&A, project finance, etc…).

La maitrise de l’anglais est parfaite et la maitrise d’une seconde langue est un plus.

Vous maitrisez sur le bout des doigts Microsoft Excel et Powerpoint.  

Hard skills

Vous connaissez les grands équilibres d’un business plan et vous savez comment il fonctionne.

Vous maitrisez la valorisation par DCF.

Vous disposez de certaines compétences en modélisation financière et / ou en analyse de business plan / de modèles financiers.

Soft skills

Vous avez la capacité à prendre du recul par rapport à votre travail.

Vos compétences analytiques et rédactionnelles sont excellentes.

Vous êtes assidu et méticuleux.

N’oubliez pas que dans la dernière partie de cet article, nous présentons un profil type idéal pour prétendre à ce type de poste. Le plus important dans un processus de recrutement est le feeling que vous aurez avec le recruteur. C’est ce point qui fera basculer la tendance en votre faveur. Pour obtenir un bon feeling avec votre recruteur, il faut travailler votre entretien. Car oui, l’entretien est une réelle étape qui demande une préparation solide.

Nous pouvons vous certifier qu’un profil un peu moins prestigieux mais qui a bien préparé ses entretiens fera toujours la différence par rapport à un profil issu d’une école très prestigieuse mais qui n’aura pas su créer ce fameux feeling avec le recruteur !

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre pack OFFERT :

 Le guide "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance" rédigé par 2 managers seniors

 Le guide "15 conseils pour un CV réussiet nos modèles de CV pré-construits à remplir

👍 Suivez-nous sur LinkedIn pour plus de contenu et conseils :


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}