Comment réussir son mémoire en finance

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment réussir son mémoire en finance

Si vous suivez ou envisagez de suivre des études en finance, et notamment d’obtenir un Master, alors vous passerez forcément par l’étape du mémoire en finance.

En effet, la rédaction et la soutenance d’un mémoire est une étape obligatoire pour obtenir un Master et bien souvent, elle est synonyme au mieux de flou, au pire d’angoisse pour beaucoup d’étudiants.

Dans cet article, nous allons vous donner le plus de précisions possibles sur l’objectif d’un mémoire en finance, les règles à respecter pour le réussir et les erreurs à éviter.

Les conseils pour réussir son master en finance

Quel est l’objectif d’un mémoire en finance ?

Le mémoire en finance ou dans n’importe quel autre domaine est avant tout un exercice académique. Par conséquent, son objectif premier est de faire l’état de l’art dans votre domaine de recherche puis, par vos recherches et vos analyses, de faire avancer cet état de l’art.

C’est donc un objectif assez noble et qui montre que la qualité de votre travail peut réellement servir à faire avancer la recherche, même en finance.

D’ailleurs, il n’est pas rare que certains mémoires suffisamment qualitatifs soient publiés dans des revues scientifiques, ou en ce qui nous concerne, économiques.

Mais le mémoire n’a pas que cet objectif “impersonnel”. En effet, il a aussi un but beaucoup plus personnel, qui vous concerne directement : conclure vos études et faire l’illustration de ce que vous avez appris pendant votre parcours académique. Ce que vous avez appris en termes de savoir-faire – formules financières, concepts, etc… – mais aussi de savoir-être : sérieux, rigueur, imagination, capacité analytique, etc…

Il serait donc très réducteur de voir votre mémoire en finance comme un simple devoir dont vous devez vous acquitter. C’est aussi une formidable opportunité de montrer toutes vos qualités, votre intelligence et de faire grossir un peu votre réseau professionnel, chose dont on a en général crucialement besoin lorsqu’on arrive en fin d’études, au moment où l’on doit s’insérer dans le monde du travail. C’est d’ailleurs un sujet sur lequel nous revenons dans les parties suivantes de cet article.

Comment trouver un bon sujet pour son mémoire en finance ?

Cette question est souvent posée par des étudiants avant de se lancer corps et âme dans la rédaction de leur mémoire, et à juste titre. Voici deux pistes pour vous aider :

Choisissez avant tout un sujet qui vous plaît pour votre mémoire en finance

La première réponse, qui peut paraître très simpliste mais qu’on entend malheureusement trop peu souvent est : « un sujet qui vous intéresse » ! Il y a au moins deux raisons à cela, qui vont nous permettre d’approfondir cette première réponse.

La première raison c’est tout simplement qu’on travaille toujours beaucoup mieux lorsqu’on fait quelque chose qui nous plaît. En choisissant un sujet qui vous intéresse profondément pour votre mémoire en finance, vous ne verrez pas (ou moins) le temps passer lorsque vous ferez vos recherches et vos travaux d’analyse et de rédaction.

Vous serez aussi infiniment plus motivé par votre travail et cela se ressentira sur la qualité générale de votre mémoire, puisque vous irez plus loin dans vos analyses. Vous serez aussi plus impactant lors de votre soutenance et, in fine, vous obtiendrez une bien meilleure note.

Pour choisir un sujet financier qui vous plaît, n’oubliez pas que l’on retrouve la finance dans tous les secteurs économiques, en tous lieux et en tout temps.

Par exemple, le rédacteur de cet article est passionné de science et de technologie. A la fin de mon Master, pour mon mémoire, j’ai logiquement choisi comme sujet « le financement de la recherche fondamentale ». C’est un sujet qui m’a permis de faire le rapprochement entre la finance et un thème qui me passionne.

De même, si vous êtes passionné de sport ou d’art, vous pouvez choisir un sujet financier en lien avec ces secteurs économique. Si vous aimez l’histoire, choisissez un thème sur le secteur financier à une période qui vous intéresse pour votre mémoire en finance.

Une telle démarche ne peut qu’être positive car vous pourrez en plus réutiliser dans votre mémoire en finance ce que vous connaissez déjà de votre « sujet de passion » (la science, le sport, l’art, l’histoire, etc…).

Votre sujet de mémoire en finance doit être cohérent avec votre projet professionnel

Vous devez aussi garder en tête que votre mémoire en finance représente souvent le point final de vos études… et donc votre point de départ dans le monde professionnel.

Par conséquent, vous pouvez – et devez – essayer d’en faire un pont entre votre parcours académique et votre future carrière professionnelle.

Par exemple, si vous souhaitez travailler en finance dans le secteur des énergies renouvelables, essayez dans la mesure du possible, de trouver un sujet en rapport avec ce secteur pour votre mémoire en finance.

Cela aura au moins deux avantages.

Le premier, c’est de pouvoir mettre en valeur votre CV lors de vos candidatures et votre lettre motivation. Vous montrerez d’une part que vous êtes vraiment intéressé par le poste pour lequel vous candidatez et ainsi vous ferez la différence avec les autres candidats, à savoir vos concurrents. En effet, lorsqu’on sort d’école, la plupart des CV se ressemblent et parfois la réussite et l’échec se jouent à ce qui nous semble être qu’un détail. Ce détail peut notamment être votre sujet de mémoire qui aura tapé dans l’œil d’un recruteur ou d’un manager et qui y verra une certaine cohérence dans votre parcours.

Le deuxième avantage est de mettre un pied dans le secteur qui vous intéresse. En effet, choisir un sujet cohérent entre votre mémoire en finance et vos souhaits de carrière professionnelle vous donnera l’occasion de mieux connaitre non seulement les acteurs du secteur qui vous intéresse, mais aussi les problématiques auxquelles ils sont confrontés, le jargon professionnel, l’histoire, etc…

Par conséquent, vous mettrez toutes vos chances de réussir vos entretiens lorsque vous candidaterez puisque vous serez capable de répondre aux questions des recruteurs avec précision et exhaustivité. Votre candidature aura donc beaucoup plus d’impact et de crédibilité que vos concurrents : intéressant non ?

D’ailleurs, cela vous donnera aussi l’occasion d’agrandir votre réseau, mais nous revenons sur ce point dans la partie suivante.

L’importance de la problématique dans son mémoire en finance

La problématique est la question qui va orienter votre mémoire et vous donner un angle d’attaque sur votre sujet. Une problématique est l’art de poser un problème pertinent sous forme de question, qu’il faut résoudre en déroulant sa réflexion tout au long de son mémoire en finance ou dans un autre domaine.

La problématique mène à votre question centrale de recherche. Pour identifier votre problématique, vous devez identifier… un problème à résoudre.

Dans l’idéal, essayez de trouver une problématique qui puisse s’inscrire dans votre projet professionnel et intéresser un recruteur.

Cela vous permettra en effet de susciter l’intérêt de vos interlocuteurs si vous les contactez pour leur poser des questions dans le cadre de vos recherches, mais vous aurez aussi l’occasion de briller en entretien de recrutement si vous arrivez à aborder le sujet. Nous abordons plus en détails ces deux aspects dans la partie suivante de notre article.

Les règles et conseils à respecter pour réussir son mémoire en finance

Faites des analyses quantitatives dans votre mémoire

La première règle à respecter absolument lorsque vous travaillez sur votre mémoire en finance est de faire des analyses chiffrées.

N’oubliez pas que la finance est un secteur dans lequel les chiffres sont rois, vous ne pouvez donc tout simplement pas vous passer de réaliser des analyses quantitatives dans votre mémoire. Contrairement à d’autres secteurs dans lesquels des analyses qualitatives peuvent suffirent – analyses d’ouvrages, d’études et entretiens avec des professionnels -, en finance vous devrez à un moment où un autre prouver vos dires avec des chiffres.

Pour cela, voici quelques bases de données que vous pouvez utiliser :

  • data.europa.eu : pour obtenir des données macro-économiques fiables au sein de l’Union Européenne sur différents secteurs : énergies, éducation, agriculture, santé, etc…
  • www.insee.fr : pour des données et études chiffrées en France.
  • OECD Data : le site de l’OCDE vous fournira des données macro-économiques sur la plupart des pays du monde.
  • Morningstar : pour trouver des données économiques et financières sur toutes les sociétés cotées, les fonds d’investissement, l’évolution des indices boursiers et l’actualité financière. Il vous suffit de taper le nom de l’entreprise, du fond ou de l’indice qui vous intéresse dans la barre de recherche située en haut à gauche.
  • Wikipédia : oui, vous avez bien lu, nous vous conseillons la célèbre encyclopédie en ligne comme source de données malgré les critiques dont elle peut faire l’objet. Mais attention, vous ne devez en aucun cas citer Wikipédia en l’état comme source de données ou d’informations. En revanche, vous le savez sûrement, mais pour qu’un rédacteur puisse publier sur Wikipédia, il doit citer sa source. Par conséquent, vous pouvez utiliser Wikipédia dans vos travaux de recherches de mémoire en finance, et lorsque vous trouvez une information ou une donnée intéressante sur cette encyclopédie que vous souhaitez utiliser, faites référence non pas à Wikipédia mais à la source utilisée et citée par Wikipédia. Chaque article Wikipédia cite ses sources en note de bas de page : n’hésitez pas à les utiliser, ce sont généralement de véritables mines d’or.
  • Xerfi : Xerfi est un institut d’études économiques et d’études de marchés très complètes. Attention, leurs études sont payantes et assez chères (plusieurs centaines, voire milliers d’euros). Cependant, la plupart des écoles et universités ont des partenariats avec Xerfi pour que vous puissiez accéder à leurs études gratuitement. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de l’administration ou de la bibliothèque de votre université ou école pour savoir si c’est le cas et comment accéder à vos logins.

Enfin, n’hésitez pas à lire les ouvrages classiques et travaux académiques liés au sujet de votre mémoire en finance pour obtenir des données et vous familiariser avec l’état de l’art avant de vous lancer dans la rédaction de votre mémoire.

Contactez des professionnels du secteur pour réaliser votre mémoire en finance

Ce second conseil a deux avantages, mais avant de s’y attarder, il est nécessaire de bien comprendre en quoi il consiste.

Comme vous l’ont peut-être expliqué vos professeurs, vous pouvez réaliser deux types d’analyses dans votre mémoire en finance : des analyses quantitatives, c’est-à-dire basées sur des données chiffrées et statistiques, et des analyses qualitatives, c’est-à-dire basées sur des ouvrages ou des entretiens. C’est cette deuxième option qui nous intéresse.

En effet, vous pouvez contacter des professionnels et leur proposer de les interroger pour obtenir des informations et des pistes de réflexions pour votre mémoire en finance.

D’ailleurs, vous ne devriez pas vous en priver puisque cela n’a jamais été aussi facile que depuis l’existence de LinkedIn pour prendre contact avec des professionnels et de réaliser vos entretiens grâce à Teams, Zoom ou encore Skype.

Attention cependant à ne pas demander d’informations qui pourraient être confidentielles.

De manière générale, si vous contactez poliment vos interlocuteurs, il n’y a pas de raison qu’ils refusent de vous accorder une demi-heure pour répondre à vos questions. Vous pourrez ainsi leurs demander leur point de vue sur le secteur dans lequel ils exercent, sur leur profession, son évolution, leur marché, etc…

En plus d’être une formidable source d’informations, cette technique est aussi un excellent moyen pour vous faire de nouveaux contacts. En effet, si vous contactez des professionnels sur LinkedIn simplement pour leur demander s’ils recrutent, vous risquez d’avoir assez peu de réponses.

En les contactant dans le cadre de votre mémoire en finance, le lien se créera plus facilement, vous obtiendrez plus de réponses. De plus, si vous posez des questions intelligentes, que vous montrez votre capacité de travail et votre sens de l’analyse, il y a de fortes chances que vos interlocuteurs se souviennent de vous par la suite. Vous pourrez alors les recontacter à l’occasion de vos recherches de jobs. C’est le genre de détails qui différencient un candidat lambda d’un candidat qui tape dans l’œil des recruteurs.

L’erreur à éviter absolument

Ici, nous ne seront peut-être pas très originaux mais la principale erreur à éviter est de ne pas prendre au sérieux votre mémoire en finance.

Comme nous vous l’avons dit, ce travail représente une formidable opportunité de vous mettre en avant auprès du monde académique mais aussi du monde professionnel.

Il mettra en valeur votre CV, vous permettra de briller à certaines questions en entretien et peut même vous aider à entrer en contact avec de futurs employeurs.

Ce serait bête de ne pas saisir cette occasion pour profiter de toutes ces opportunités. Ne soyez pas cet étudiant que nous connaissons tous, qui ne prend pas ses études au sérieux et qui commence son mémoire une semaine avant de le rendre. Certes, vous pourrez le valider avec un 10/20 très limite, mais vous serez passé à côté d’une occasion de briller et de vous faire des contacts.

Sachant que la concurrence pour entrer sur le marché du travail et réussir sa carrière est de plus en plus rude, c’est une erreur qui peut vous coûter cher, car d’autres candidats ne la feront pas et profiterons de leur mémoire en finance pour améliorer leur CV et ainsi mettre toutes les chances de leur côté.

En conclusion, mettez toutes les chances de réussir votre carrière en travaillant intelligemment sur votre mémoire en finance qui peut constituer un formidable trait d’union entre vos études académiques et votre entame de carrière professionnelle.

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre guide OFFERT :

 "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance"

Rédigé par 2 managers seniors


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}