Earnings per share : comprendre la notion de bénéfice par action

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Earnings per share : comprendre la notion de bénéfice par action

L’Earnings Per Share (ou « Bénéfice Par Action » en français) est, une fois n’est pas coutume, un indicateur financier très important lorsqu’il s’agit d’analyser dans une entreprise. En effet, quoi de mieux que l’EPS pour déterminer s’il est judicieux ou non d’investir dans telle ou telle entreprise.

Car oui, le nom de cet indicateur parle pour lui-même : l’Earnings Per Share représente le résultat net d’une entreprise divisé par son nombre d’actions. Si vous ne connaissez pas encore la notion d’EPS, nous recommandons de lire avec attention cet article.

A défaut d’être une notion plutôt simple à appréhender, l’EPS est un indicateur financier que vous rencontrerez tôt ou tard au cours de votre carrière.

Dans cet article, nous mettons à disposition toutes les connaissances élémentaires pour maitriser de bout en bout le concept d’Earnings Per Share : définition, formules, importance, limites, etc… En bref, c’est grâce à cet article que vous deviendrez incollables sur l’EPS !    

Comprendre la notion d'earnings per share

Qu’est-ce que l’Earnings Per Share, ou bénéfice par action ?

Nous l’avons très brièvement abordé dans l’introduction de cet article mais il convient de définir avec précision l’EPS. L’Earnings Per Share est un ratio financier qui divise le résultat net (ou « Net Income » en anglais) par le nombre d’actions de l’entreprise. En clair, l’EPS montre la quantité de résultat net que peut générer une action.

Comment calculer l’Earnings Per Share ?

L’EPS peut être calculé de deux manières différentes, soit en considérant le nombre total d’actions de l’entreprise, soit en utilisant le nombre moyen d’actions de l’entreprise. Nous présentons les deux méthodes même s’il est d’usage de retenir la seconde méthode qui prend en compte le Weighted Average Shares Outstanding.

Earnings Per Share avec le nombre total d’actions

La formule de l’EPS avec le nombre total d’actions classique

Earnings Per Share = (Net Income – Preferred Dividends) / End of period shares outstanding

Ou en Français :

Bénéfice Par Action = (Résultat Net – Dividendes de préférence) / Nombre total d’actions fin de période

Nous revenons en détail sur les principaux composants de ces formules :

  • Net Income (Résultat Net) : le Net Income d’une entreprise représente le résultat qui revient à une entreprise après le paiement de toutes ses charges : coûts de production, dépenses d’exploitation, intérêts, charges exceptionnelles et impôts. En clair, le Net Income représente le profit qu’une entreprise parvient à dégager au terme de son activité. Envie d’en savoir plus sur la notion de Net Income ? Notre article est disponible ici.
  • Preferred Dividends (Dividendes de préférence) : les Preferred Dividends sont les dividendes provenant des actions privilégiées. Les actions de préférence sont des actions légèrement différentes des actions ordinaires. Elles ont pour effet de verser un dividende fixe garanti à perpétuité en plus d’avoir un statut prioritaire par rapport aux actions ordinaires.
  • End of period shares outstanding (Nombre total d’actions fin de période) : Les shares outstanding représentent toutes les actions actuellement détenues par tous les actionnaires de l’entreprise. Il faut avoir en tête que c’est un chiffre volatile, notamment à cause des nouvelles émissions d’actions ou des rachats d’actions. Par conséquent, il nous semble plus précis d’opter pour la seconde formule des Earnings Per Share.

La formule de l’EPS avec le nombre dilué d’actions

Earnings Per Share = (Net Income – Preferred Dividends) / Diluted number of shares

Ou en Français :

Bénéfice Par Action = (Résultat Net – Dividendes de préférence) / Nombre dilué d’actions

Nous revenons précisément sur la notion de Diluted number of shares :

  • Diluted number of shares (Nombre dilué d’actions) : le Diluted number of shares représente le nombre d’actions détenus par une entreprise après toutes les conversions possibles. Le Diluted number of shares se calcule de la manière suivante :

Diluted number of shares = number of shares – Treasury Shares + New Shares from exercice of Stock-options + New shares from exercice of convertible bonds

Ou en Français :

Nombre dilué d’actions = nombre d’actions – Treasury Shares + les nouvelles actions après l’exercice des Stocks-options + les nouvelles actions après l’exercice des obligations convertibles

Où :

  • Les Treasury Shares : ce sont des actions qu’une entreprise garde en trésorerie. Elles ne payent aucun dividende et ne conférent aucun droit de vote.
  • New shares created from Stock-options : les Stock-options donnent le droit d’acheter ou de vendre des actions à un prix fixe & contractuel. Elles ne sont valables que pour une durée limitée. La formule applicable pour déterminer les actions créées par l’exercice des Stock-options est la suivante :

[Number of Outstanding Options ∗ (Stock Price − Option Strike Price)] / Stock Price

  • New shares from exercice of convertible bonds : Les obligations convertibles permettent à un investisseur, d’échanger à tout moment, ses obligations contre des actions de l’entreprise. La formule applicable pour déterminer les actions issues des obligations convertibles est la suivante :

Number of Outstanding Bond * conversion ratio

Earnings Per Share avec le nombre moyen d’actions

La formule de l’EPS avec le nombre moyen d’actions

Earnings Per Share = (Net Income – Preferred Dividends) / Weighted Average Shares Outstanding

Ou en Français :

Bénéfice Par Action = (Résultat Net – Dividendes de préférence) / Nombre moyen d’actions

Nous expliquons avec précision ce que représente le Weighted Average Shares Outstanding :

  • Weighted Average Shares Outstanding (Nombre moyen d’actions) : comme nous l’avons dit précédemment, le nombre total d’actions d’une entreprise peut être soumis à de fortes fluctuations. C’est la raison pour laquelle il est d’usage de calculer le Weighted Average Shares Outstanding. Comme indiqué, le Weighted Average Shares Outstanding permet de déterminer le nombre moyen d’actions d’une entreprise. A notre sens, cet indicateur reflète mieux la situation réelle d’une entreprise vis-à-vis de ses actions. En effet, au moment où l’EPS est calculé, le nombre total d’actions d’une entreprise peut aussi bien être très faible comme très élevé. Ainsi, le nombre total d’actions peut ne pas refléter réellement la réalité. Pour déterminer le Weighted Average Shares Outstanding d’une entreprise, il suffit, sur une période donnée, d’appliquer le poids de la période au nombre total d’actions de l’entreprise. Il suffit ensuite d’additionner tous les résultats obtenus pour déterminer le nombre moyen d’actions d’une entreprise.  

A titre d’exemple, imaginons l’entreprise A dont le nombre total d’actions était de 10, 15, 5 et 25 sur les quatre trimestres de l’année 2020. Le poids d’un trimestre représente 25% d’une année complète. En appliquant le poids de la période à chaque nombre d’actions, nous obtenons les résultats suivants :

  • 1er trimestre = 10 actions * 25% = 2,5 actions
  • 2ème trimestre = 15 actions * 25% = 3,75 actions
  • 3ème trimestre = 5 actions * 25% = 1,25 actions
  • 4ème trimestre = 25 actions * 25% = 6,25 actions

Pour déterminer le nombre moyen d’actions de l’entreprise A, il suffit simplement d’additionner tous les résultats obtenus ci-dessus. Ainsi, l’entreprise A a détenu, en moyenne, 13,75 actions par trimestre sur l’année 2020.   

La formule de l’EPS avec le nombre dilué moyen d’actions

Earnings Per Share = (Net Income – Preferred Dividends) / Diluted Weighted Average Shares Outstanding

Ou en Français :

Bénéfice Par Action = (Résultat Net – Dividendes de préférence) / Nombre dilué moyen d’actions

Nous définissions, ci-dessous, la définition de Diluted Weighted Average Shares Outstanding :

Diluted Weighted Average Shares Outstanding (Nombre dilué moyen d’actions) : tout est écrit dans le nom. Le Diluted Weighted Average Shares Outstanding représente, tout simplement, le nombre dilué moyen d’actions que possède une entreprise sur une période donnée. Pour le déterminer, il suffit simplement, sur une période donnée, d’appliquer le poids de la période au nombre dilué d’actions de l’entreprise. Comme pour le Weighted Average Shares Outstanding, il ne nous reste plus qu’à additionner tous les résultats obtenus pour déterminer le nombre dilué moyen d’actions d’une entreprise. 

Les différentes interprétations du bénéfice par action

Maintenant que nous savons calculé avec précision l’EPS d’une entreprise, il convient désormais de savoir interpréter correctement le résultat obtenu. En effet, il faut savoir que l’Earnings Per Share d’une entreprise peut aussi bien être positif que négatif. Il est donc primordial de comprendre le résultat que nous lisons :

  • Earnings Per Share positif : un EPS positif est le signe qu’une entreprise est rentable, c’est-à-dire qu’elle dégage des profits (soit un résultat net positif). Plus l’EPS d’une entreprise est élevée et plus cela signifie qu’elle est rentable. L’Earnings Per Share est un ratio qui très observé par les investisseurs.
  • Earnings Per Share négatif : à l’inverse, il faut savoir que l’EPS d’une entreprise peut être négatif à partir du moment où l’activité de cette dernière présente un résultat net négatif. Dans une telle situation, il faut comprendre que l’entreprise en question ne présente pas une activité globale rentable. En règle générale, il est conseillé d’analyser plus en détails les indicateurs financiers d’une entreprise car il existe beaucoup d’entreprises pouvant présenter des EPS négatifs. C’est par exemple le cas des start-ups qui ont généralement besoin d’un peu de temps pour commencer à engranger des profits.

L’importance de l’Earnings Per Share

Si vous ne savez pas encore pourquoi l’EPS est un indicateur financier important, c’est sur cette partie de l’article que vous devez vous attarder. Nous y présentons de manière non exhaustive les différentes situations où l’Earnings Per Share est ratio financier important :

  • Indicateur de rentabilité : comme nous l’avons déjà abordé dans la partie précédente, l’EPS est un ratio important car il permet, d’un coup d’œil, de déterminer si l’activité d’une entreprise est profitable ou non. En effet, plus l’Earnings Per Share d’une entreprise est élevé et plus son activité est rentable. C’est vraiment le point le plus important qu’il faut retenir de l’EPS.
  • Impact sur le prix d’une action : il faut avoir en tête que l’Earnings Per Share peut avoir un impact aussi bien positif que négatif sur le prix de l’action d’une entreprise. En effet, une entreprise qui présente un EPS très fluctuant d’une année à l’autre ou un EPS qui n’arrête pas de décroitre d’années en années, peut inciter les investisseurs à vendre leurs actions ce qui pourra faire baisser le prix de l’action de l’entreprise. A l’inverse, si l’entreprise parvient à confirmer sa rentabilité en présentant un EPS positif tous les ans, cela pourra attirer de nouveaux investisseurs, pouvant impacter à la hausse le cours de son action.   
  • Elément de calcul du Price Earning Ratio : comme nous l’avions montré dans notre article sur l’Equity, l’EPS est une composante à part entière de la formule du Price Earning Ratio. Pour rappel, la formule du Price Earning Ratio :

Price Earning Ratio = Share Price / Earnings Per Share

Ou en français :

Price Earning ratio = Prix d’une action / Bénéfice Net par action

Les limites du bénéfice par action ?

L’Earnings Per Share n’échappe à la règle. L’étude d’une entreprise ne peut reposer sur la seule analyse de son EPS. Et pour cause, ce dernier présente certaines limites qu’il faut absolument avoir en tête. Vous trouverez, ci-dessous, une liste non exhaustive des principales limites de l’Earnings Per Share :

  • L’effet du buyback sur l’EPS : une entreprise a toujours la possibilité de racheter ses propres actions ce qui aura pour effet de diminuer son nombre total d’actions. Ainsi, le buyback peut augmenter de manière artificielle l’EPS d’une entreprise quand bien même son Net Income reste stable. En clair, une entreprise a la capacité de biaiser la perception de sa performance auprès des investisseurs grâce à l’EPS qu’elle peut facilement manipuler. 
  • Earnings Per Share vs. Return On Equity : pour rappel, le Return On Equity est un ratio qui permet de mesurer l’aptitude d’une entreprise à utiliser les fonds propres qui lui sont alloués par ses actionnaires. Nous rappelons cette définition car c’est exactement la dimension qui manque à l’EPS. Et pour cause, deux entreprises peuvent présenter des EPS identiques mais des ROE différents. Autrement dit, pour atteindre le même niveau de rentabilité, deux entreprises pourront présenter des utilisations de fonds propres différentes. En clair, une de deux entreprises utilisera certainement mieux ses fonds propres mis à disposition pour atteindre le même niveau de rentabilité.  
  • L’EPS ne tient pas compte de l’endettement d’une entreprise : comme vous l’avez vu dans les formules que nous avons présentées, l’Earnings Per Share ne permet pas d’appréhender la situation financière d’une entreprise dans sa globalité. En effet, il omet complètement tous les aspects liés à l’endettement d’une entreprise. Comme vous pouvez l’imaginer, ces éléments sont négligeables lorsqu’il s’agit d’analyser ou d’investir dans une entreprise.  

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre guide OFFERT :

 "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance"

Rédigé par 2 managers seniors


Tu aimeras surement les articles suivants :

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}