Certification AMF : tout savoir pour la passer et la réussir

La certification AMF est l’une des certifications financières phares lorsqu’on souhaite exercer certains métiers financiers en France.

En effet, cette certification vous permet d’une part de gagner en compétences et en connaissances sur certains thèmes mais elle est même obligatoire pour exercer certaines fonctions.

Dans cet article, nous allons vous donner toutes les informations et conseils dont vous avez besoin pour savoir pourquoi passer la certification AMF, comment et quels conseils connaitre pour la réussir facilement.

Passer la certification AMF

Qu’est-ce que la certification AMF ?

Avant de se pencher plus en détails sur la certification AMF, voyons ce qu’est l’AMF.

L’AMF, acronyme d’Autorité des Marchés Financiers, souvent surnommée « le gendarme de la bourse », est l’institution publique créée en 2003 qui a pour missions de veiller à la protection de l’épargne investie dans les instruments financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés d’instruments financiers.

L’AMF a donc créé une modalité de certification obligatoire des opérateurs de marché en 2009, obligation qui est devenue effective en 2010, et que l’on nomme généralement simplement « certification AMF », sujet de notre article.

Cette certification AMF a pour but de vérifier et valider le niveau de connaissances minimales des Prestataires de Services d’Investissements afin de s’assurer qu’ils ont le bagage nécessaire pour exercer certains métiers financiers et pour apporter des conseils en investissements.

La certification AMF peut s’obtenir de deux manières différentes : soit via le succès à un examen validé par l’AMF (qui est la manière la plus répandue), soit via une évaluation interne à l’employeur et qui peut être contrôlée à tout moment par l’AMF pour s’assurer de l’impartialité et du sérieux de la procédure.

Enfin, nous tenons aussi à souligner un point important : la certification AMF est bien une certification comme son nom l’indique, et non pas un diplôme. Par conséquent, elle ne peut en aucun cas remplacer un diplôme financier comme un Master. Elle doit être vue comme un complément mais en aucun cas comme une solution de substitution à un diplôme de finance.

De même, sachez que la certification AMF est une certification franco-française, tout comme l’AMF est une autorité française uniquement. Par conséquent, elle ne vous sera par d’une grande aide pour trouver un job à l’étranger où sa reconnaissance sera très faible, voire nulle.

Pourquoi passer la certification AMF ?

Une obligation et un petit plus sur votre CV

On peut distinguer deux raisons principales de passer la certification AMF qui sont les suivantes :

  • Par obligation : comme nous vous le disions, elle est requise pour exercer certains métiers financiers en France et notamment pour faire du conseil en investissement. Par conséquent, la question de la passer ou non peut ne même pas se poser et vous y serez obligés pour exercer ce type de job.
  • Pour améliorer votre CV : passer la certification AMF avant même de trouver un job en finance peut en effet être une très bonne idée pour améliorer votre profil aux yeux des recruteurs. Cela montre plusieurs choses : tout d’abord que vous avez un bagage de connaissances minimum en finance et en conseil en investissement, mais aussi que vous avez le sens du travail et de l’effort puisque vous aurez pris l’initiative de la passer de vous-même. Enfin, cela peut arranger certains employeurs de recruter des candidats qui possèdent déjà la certification AMF afin d’éviter de devoir la leur payer une fois recrutés, au risque qu’ils échouent et ne puissent pas exercer toutes les tâches pour lesquelles ils ont été recrutés avant de l’avoir enfin réussie.

La certification AMF s’adresse donc à vous si vous souhaitez faire carrière dans les métiers d’investissement, de conseil en investissement et de gestion de portefeuille.

Ainsi, si vous êtes étudiant en finance ou que vous venez d’obtenir votre diplôme mais que vous n’avez pas encore trouvé de premier job, et si votre objectif est d’exercer dans le domaine de la gestion d’actifs ou du conseil en investissement, nous ne pouvons que vous conseiller de prendre les devants et de passer la certification AMF.

En effet, cela ne pourra que valoriser un peu plus votre CV et, très honnêtement, étant donné sa difficulté plus qu’accessible (bien plus facile que la certification américaine du CFA par exemple), ne pas la passer serait se priver d’un atout, même léger, très facile à obtenir.

Les métiers pour lesquels la certification AMF est obligatoire 

Comme nous vous le disions précédemment, certains métiers nécessitent d’avoir obtenu la certification AMF pour pouvoir être exercés en France.

Voici la liste officielle de ces différents métiers, fournie par l’AMF elle-même :

  • Vendeur : toute personne physique chargée de fournir des conseils en investissement ou des informations sur des instruments financiers, des services d’investissement ou des services connexes aux clients.
  • Gérant : toute personne habilitée à prendre des décisions d’investissement dans le cadre d’un mandat de gestion individuel ou dans le cadre de la gestion d’un ou plusieurs placements collectifs.
  • Responsable de la compensation d’instruments financiers : les personnes physiques représentant l’adhérent compensateur vis-à-vis de la chambre de compensation pour ce qui concerne l’enregistrement des transactions, l’organisation et le contrôle des risques, et les fonctions de compensation des instruments financiers s’y rapportant.
  • Responsable du post-marché : les personnes qui assurent la responsabilité directe des activités de tenue de compte-conservation, ou de règlement-livraison, ou des activités de dépositaire, ou de gestion de titres ou de prestation de services aux émetteurs.
  • Analyste financier
  • Négociateur d’instruments financiers
  • Responsable de la conformité et du contrôle interne (RCCI)
  • Responsable de la conformité pour les services d’investissements (RCSI)

Comme vous pouvez vous en apercevoir, si votre ambition est d’exercer dans les métiers de l’investissement, de la gestion de fonds ou de l’analyse financière pour investissement… vous ne couperez surement pas à l’obligation de passer la certification AMF.

Enfin, sachez aussi que la réglementation actuelle vous donne un délai de 6 mois après votre embauche chez le Prestataire de Services d’Investissements (en résumé, votre employeur, généralement une banque, un fonds d’investissement ou une société de conseil en investissement), pour obtenir votre certification.

Ce délai étant assez court, surtout lorsqu’on vient d’être embauché et que l’intégration à son nouveau poste nécessite du temps et des efforts, nous ne pouvons que vous conseiller de passer la certification en candidat libre avant votre embauche pour être tranquille une fois que vous aurez été recruté. C’est en tout cas ce que j’ai fait et je n’ai pas eu à le regretter.

Quelle est la difficulté de la certification AMF et en quoi consiste l’examen ?

De manière générale, elle ne présente pas vraiment de difficulté particulière à obtenir à condition de l’avoir suffisamment préparée. La certification AMF est ainsi beaucoup plus facile à obtenir que la certification américaine du CFA ou qu’intégrer la SFAF (Société Française des Analystes Financiers).

A titre personnel, le CFA (dont j’ai passé les 3 niveaux lors de mes 3 années de Master d’école de commerce) m’a demandé infiniment plus de travail que la certification AMF que j’ai passé en 1 mois à peine.

Si vous avez déjà étudié la finance, vous ne devriez avoir aucun mal à comprendre les principes qui y sont exposés et la partie déontologique est tout à fait logique et presque évidente avec des notions telles que la transparence vis-à-vis de votre client, la défense de ses intérêts, etc…

Comptez environ 1 mois pour vous préparer si vous pouvez réviser environ 2 à 4 soirs par semaine, et 2 ou 3 mois si vous ne révisez que quelques heures le weekend.

L’épreuve en elle-même se présente sous la forme d’un QCM de 120 questions piochées dans une base de données officielle de l’AMF et dure deux heures sans interruption.

La première partie de l’examen concerne des thèmes réglementaires et déontologiques ; elle est composée des questions dites « de type A ».

La seconde partie de l’examen concerne des thèmes techniques pour jauger vos compétences financières ; elle est composée des questions dites « de type C » (oui oui, il n’y a pas de question de type B).

Voici quelques exemples de questions sur lesquelles vous pouvez tomber lors d’un examen à la certification AMF :

« Le régulateur des marchés financiers en Frances est :

A – La COB

B – L’AMF

C – Le FMI

D – Euroclear »

« A qui doit-on adresser une déclaration de soupçon le cas échéant ? A :

A – L’AMF

B – La CNIL

C – Tracfin

D – GAFI »

Enfin, pour vous donner une idée de la difficulté (ou de la facilité suivant comment vous préférez voir les choses) de l’examen de la certification AMF, sachez que les taux de réussite moyens des organismes autorisés à faire passer la certification sont tous les ans compris entre 80% et 95%.

Par exemple, l’organisme First Finance annonce un taux de réussite de 94% en 2017, 93% en 2018, 95% en 2019 et 80% en 2020.

Comment se déroule l’examen de l’AMF ?

Si vous décidez de passer la certification AMF, il faut déjà vous inscrire à un examen agréé par l’AMF. En effet, comme nous vous le disions au début de cet article, ce n’est pas l’AMF elle-même qui fait passer l’examen de certification, mais des organismes de formation qui ont obtenu une autorisation de l’AMF pour le faire passer.

Il existe divers organismes qui organisent ce type d’examen dont voilà une liste non-exhaustive :

  • L’école supérieur de la banque (CFPB),
  • Le CNAM,
  • First Finance,
  • AFG Formation.

La liste complète des organismes certifiés par l’AMF pour faire passer l’examen est disponible sur le site de l’AMF ici.

Aujourd’hui, la majorité de ces organismes vous proposent des offres complètes qui comprennent le matériel pour vous préparer (cours, examens blancs, etc…) et une inscription à une cession de l’examen officiel.

Vous devez donc vous rendre sur leur site, choisir l’offre qui vous intéresse ainsi qu’une date et un lieu de passage de l’examen.

L’examen officiel se déroule maintenant directement sur ordinateur ou tablette pendant une session de 2 heures dans un centre d’examen dédié, le tout organisé par l’organisme avec lequel vous vous êtes inscrit.

Vous connaitrez votre résultat immédiatement à la fin de votre examen et si vous l’avez réussi, vous recevrez un courrier contenant votre certification au format papier dans les jours qui suivent ou vous pourrez la télécharger sur le site de votre organisme de certification.

Pour l’anecdote, il y a encore quelques années (j’ai personnellement passé ma certification AMF en 2016), l’examen se déroulait sur un QCM papier et vous ne connaissiez vos résultats que dans les jours suivants. La digitalisation de l’examen a donc facilité la vie de nombreux candidats qui stressaient plusieurs jours avant d’avoir leur résultat.

Pour réussir l’examen, il faut obtenir au moins 80% de réponses justes sur la première partie du test (les questions de type A) et 80% de réponses justes sur la seconde partie (les questions de type C).

De mon côté, je me suis inscrit à la formation AMF avec l’Ecole Supérieure de la Banque (https://esbanque.fr) et je ne peux que vous conseiller cet organisme si vous ne savez pas vers lequel vous tourner. D’après le site officiel de l’AMF, c’est l’un des plus anciens agréés par l’AMF (l’ESBanque est agréé pour faire passer l’examen de certification depuis juin 2010) et j’ai trouvé leurs cours de préparation clairs et bien faits.

Evidemment, ce n’est là que mon historique personnel et non une vérité absolue, donc n’hésitez pas à vous inscrire via un autre organisme si vous avez eu de bons échos (je tiens aussi à préciser que nous n’avons aucun lien, partenariat ou autre avec quelconque organisme de préparation à la certification).

Comment et combien de temps réviser pour réussir la certification AMF ?

Pour réviser au mieux l’examen de la certification AMF, nous ne pouvons que vous conseiller de recourir au matériel de révision de l’organisme avec lequel vous vous êtes inscrit. En effet, ces organismes qui sont agréés par l’AMF elle-même sont les mieux placés pour vous préparer puisqu’ils savent quels types de questions composent l’examen officiel.

De plus, les nouvelles technologies permettent l’existence d’outils extrêmement efficaces pour vous préparer, comme des outils pour générer des QCM d’entraînement afin de tester vos connaissances.

De manière générale, vous devez compter environ 25h de révisions cumulées pour avoir de bonnes chances de réussir l’examen. Poussez jusqu’à 35h si vous souhaitez mettre vraiment toutes les chances de votre côté et faire de l’examen une simple formalité en étant suffisamment préparé.

En dessous de ce ratio, vous prenez le risque d’être passé à côté de trop de pans du programme pour vous présenter de manière sérieuse à l’examen.

En outre, sachez qu’en 2020, la base de données de questions officielle de l’AMF, à partir de laquelle les organismes agréés construisent les examens officiels, est passée de 600 questions de base à 2 300 questions.

Par conséquent, le bachotage est de moins en moins une stratégie suffisante pour réussir l’examen. D’ailleurs, on a pu constater une baisse du taux de réussite qui se situait habituellement autour des 90 à 95% et qui a chuté à environ 80% en 2020 suite à l’agrandissement de la base de données de questions.

Il devient donc nécessaire de comprendre le programme et pas seulement d’apprendre par cœur les réponses à chaque question, sans comprendre ce qui sous-tend la logique derrière la réponse.

Pour cette raison, un matériel de révision bien construit, synthétique et pédagogique devient plus nécessaire que jamais. C’est donc aussi pour cette raison qu’on vous conseille de bien vous préparer

Quel est le prix de la certification AMF ?

Le prix dépend en fait de l’organisme et de l’offre que vous aurez choisi pour passer votre certification.

De manière générale, les prix vont d’environ 56€ si vous décidez d’opter pour une inscription à l’examen seul (ce que nous vous déconseillons si vous n’avez pas déjà le matériel de révision à disposition) à environ 150€ si vous optez pour un pack complet avec l’inscription à l’examen en plus du matériel de révision et parfois de systèmes d’examens blancs pour vous entrainer.

Le site First Finance propose ainsi une offre tout compris avec e-learning, examens blancs et inscription à l’examen officiel pour 150€.

Le CNAM offre quant à lui une formule de préparation et d’inscription complète pour 140€.

Globalement, si vous souhaitez vous préparer et passer l’examen comptez un budget compris entre 100 et 150€ environ.

Combien de temps votre certification AMF est-elle valide ?

En l’état actuel de la réglementation des marchés financiers par l’AMF, la certification est valable à vie à partir du moment où vous l’avez obtenue.

C’est une raison supplémentaire pour vous convaincre de la passer le plus tôt possible afin d’être « débarrassé » et d’éviter de devoir la passer à toute hâte une fois que vous aurez été embauché.

La certification AMF est-elle finançable par le CPF ?

Pour ceux d’entre vous qui travaillent déjà et qui ont donc alimenté leur compte CPF (Compte Personnel de Formation), sachez que la majorité des organismes de certification AMF sont aussi agréés CPF. Par conséquent, vous pourrez bel et bien financer le prix de votre inscription et de votre préparation à la certification AMF avec votre CPF pour la majorité d’entre eux.

Ce que vous devez retenir en bref sur la certification AMF

En conclusion, voici ce que vous devez retenir sur la certification AMF et comment la passer et la réussir :

  • Elle est obligatoire pour exercer la plupart des métiers de gestion de fonds et de conseil en investissements en France (vendeur de produits financiers, conseillé en investissement, analyste financier notamment).
  • Elle se passe non pas auprès de l’AMF mais auprès d’organismes agréés par l’AMF pour la faire passer, comme l’Ecole Supérieure de la Banque, First Finance ou le CNAM.
  • Comptez environ 25 heures de révisions pour la préparer sérieusement et 35 heures si vous souhaitez être parfaitement préparé au point de faire de l’examen une simple formalité.
  • Avec 80% à 95% de réussite en moyenne, elle ne présente pas de difficultés particulières si vous êtes bien préparé.
  • L’examen dure 2 heures et se présente sous la forme d’un QCM de 120 questions.
  • Le coût moyen d’un pack qui comprend l’inscription et le matériel de révision pour vous préparer est compris entre 100€ et 150€. Elle est généralement finançable par votre compte CPF si vous en avez un.
  • Si vous n’avez pas la certification AMF lorsque vous êtes embauché pour exercer un métier pour lequel elle est obligatoire, vous aurez un délai de 6 mois pour la réussir. Nous vous conseillons donc de la passer en candidat libre avant même d’être embauché afin d’être débarrassé de cette obligation.
  • Une fois obtenue, elle est valable à vie.

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur la certification AMF, comment la passer, pourquoi et comment la réussir.

N’hésitez pas à partager vous aussi vos conseils ou nous poser vos questions en commentaire de cet article !

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre pack OFFERT :

 Le guide "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance" rédigé par 2 managers seniors

 Le guide "15 conseils pour un CV réussiet nos modèles de CV pré-construits à remplir

👍 Suivez-nous sur LinkedIn pour plus de contenu et conseils :


Tu aimeras surement les articles suivants :

VBA finance : le guide complet

VBA finance : le guide complet

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}