Book Value : comprendre le principe de valeur comptable

La Book Value (ou la Valeur Comptable en français) est, une fois n’est pas coutume, un concept important à maitriser si vous souhaitez faire carrière en finance. En effet, et vous l’apprendrez à vos dépens, la Book Value est une notion largement utilisée dans quasiment tous les métiers en finance d’entreprise.

Au-delà d’une simple définition à connaitre par cœur, la Book Value ne doit, sous aucun prétexte, être confondue avec la Market Value, encore un terme largement employé dans le quotidien d’un financier. Vous l’avez donc compris, si vous ne connaissez pas encore la notion de Valeur Comptable, il va falloir s’y attarder sérieusement car c’est un sujet qui arrivera, tôt ou tard, sur le coin de votre bureau.

Fort heureusement, l’équipe The Big Win s’est mobilisée pour vous proposer un article simple et concis sur la Book Value. Inutile de chercher ailleurs, tout ce qu’il faut savoir sur la Book Value se trouve dans cet article : définition, enjeux, formules, limites, etc… En clair, après la lecture de cet article, vous serez incollables sur la notion de Book Value !      

Comprendre le principe de book value

Qu’est-ce qu’un actif ?  

Avant d’entrer dans le vif de sujet et définir ce que représente la Book Value, il est primordial de définir ce qu’est un actif (« asset » en anglais).   

Un actif est un bien pouvant être détenu par un individu, une entreprise ou encore un pays. Il faut aussi avoir en tête qu’un actif est un bien ayant une valeur économique. Dans cette optique, chaque entité possédant un actif espère un jour pouvoir bénéficier de profits issus de cet actif. Il est important de savoir qu’il existe plusieurs catégories d’actifs :  

Les actifs long terme (« Long-term assets ») 

Les actifs long terme ne sont, ni plus ni moins, que les immobilisations dont disposent une entreprise. A titre informatif, les actifs longs-termes sont les actifs qui subissent généralement des dépréciations et amortissements. Les actifs long terme se décomposent en deux sous-catégories :  

1 – Les actifs corporels ou les actifs tangibles (« Tangible assets ») : 

Les actifs tangibles sont des actifs palpables que nous pouvons physiquement saisir. Les actifs corporels représentent généralement : 

  • Les terrains, bâtiments, bureaux et usines ; 
  • Les matériels industriels ; 
  • Les machines et outils industriels ;  
  • Les matériels de transports ; 
  • Les matériels informatiques.  

2 – Les actifs incorporels ou les actifs intangibles (« Intangible assets ») 

A l’inverse, les actifs intangibles sont des biens que nous ne pouvons, physiquement, pas saisir. Ils ne sont pas palpables. Ci-dessous, les principaux actifs intangibles d’une entreprise :  

  • Les logiciels ;  
  • Les dépôts de marques et brevets ; 
  • Les fonds commerciaux ; 
  • Les droits au bail. 

Les actifs courants « Current assets »)  

Les actifs courants sont des actifs court terme qu’une entreprise a la capacité de convertir en cash en moins de 12 mois. Les actifs courants font notamment référence au cash détenu par une entreprise mais également au stock, aux créances clients ou encore aux investissements court terme.  

Qu’est-ce que la Book Value ?   

Lorsque la Book Value est abordée, il faut avoir en tête qu’elle peut aussi bien désigner une entreprise en tant qu’actif à part entière qu’un actif quelconque, quel que soit sa nature.  

Dans cette optique, la Valeur Comptable peut se définir comme suit :  

  • A l’échelle d’un seul actif : la Book Value n’est autre que la valeur de l’actif dans les comptes financiers d’une entreprise diminuée de ses Dépréciations et Amortissements (« Depreciation & Amortization » en anglais). De manière plus précise, la Valeur Comptable est la valeur d’un actif que vous pourrez trouver au bilan d’une entreprise. Comme le bilan représente une image à un instant T du patrimoine d’une entreprise, il faut donc avoir en tête que la valeur d’un actif y sera toujours renseignée après la constatation des dépréciations et amortissements.   
  • A l’échelle d’une entreprise : la notion de Book Value fait référence aux actifs d’une entreprise auxquels sont retranchés ses passifs. Notez que dans certains cas, il est possible de retirer également les actifs intangibles. En clair, la Valeur Comptable d’une entreprise représente, ni plus ni moins, que la valeur de ses Shareholders’ Equity qui figurent à son bilan. 

De manière plus générale, la notion de Book Value représente la valeur de l’actif ou des actifs qui reviendrait aux actionnaires si jamais l’entreprise devait faire faillite.   

Comment calculer la Book Value ?   

Vous avez pu le déduire en lisant le chapitre précédent, il existe plusieurs formules mathématiques pour calculer une Valeur Comptable. Nous listons ces formules ci-dessous :  

  • A l’échelle d’un seul actif, la formule de la Book Value est la suivante :  

Book Value d’un actif = Coût initial – Dépréciation et Amortissement 

Ou en anglais :  

Book Value = Initial Cost – Depreciation & Amortization 

  • A l’échelle d’une entreprise, la formule de la Book Value est la suivante :  

Book Value d’une entreprise = Total Actifs – Total Passifs 

Ou en anglais :  

Book Value d’une entreprise = Total Assets – Total Liabilities 

Book Value vs. Market Value  

Nous l’avons rapidement abordé en introduction de cet article : Valeur Comptable et Market Value ne doivent absolument pas être confondues. 

Comme pour la Book Value, la Market Value peut aussi bien faire référence à une entreprise en tant qu’actif à part entière qu’un actif quelconque, quel que soit sa nature.  

Dans cette optique, la Market Value peut se définir comme suit :   

  • A l’échelle d’un seul actif : la Market Value d’un actif représente la valeur à laquelle cet actif pourra être vendu à un acheteur potentiel sur le marché actuel.  
  • A l’échelle d’une entreprise : le raisonnement est le même à savoir que la Market Value d’une entreprise est le prix auquel cette dernière pourrait se vendre. Au-delà de cette dimension, la Market Value peut aussi faire référence à la capitalisation boursière d’une entreprise (« Market Capitalization » en anglais). Pour rappel, la Market Capitalization d’une entreprise calcule en multipliant le prix de son action par son nombre d’actions dilué.  

En résumé, la Book Value d’un actif est la valeur d’un actif dans les états financiers tandis que la Market Value d’un actif est la valeur d’un actif sur le marché, à laquelle pourrait avoir lieu une transaction avec un acheteur potentiel.  

A quoi sert la Book Value ?  

Connaitre la Valeur Comptable d’une entreprise est une notion cruciale pour n’importe quel investisseur. En effet, la comparaison de la Valeur Comptable et de la Market Value permet de déterminer si l’entreprise est sous-évaluée ou surévaluée.  

  • Lorsque la Book Value est inférieure à la Market Value : cela veut dire que l’entreprise a une valeur marchande plus importante que la valeur inscrite dans ses comptes. De manière concrète, cela signifie que le cours de l’action performe à un niveau supérieur à son niveau strictement comptable. Aujourd’hui, l’immense majorité des entreprises se situent dans ce cas.
  • Lorsque la Book Value est supérieure à la Market Value : cela veut dire que l’entreprise a une valeur comptable supérieure à sa valeur marchande. En clair, cela signifie que le cours de l’action performe à un niveau inférieur à son niveau habituel. L’entreprise est donc sous-évaluée. Il est recommandé d’acheter ce type d’actions car de potentiels gains sont à prévoir si le cours de l’action revient à son cours normal.  

Quelles sont les limites de la Book Value ?   

Nous le répétons encore une fois mais l’analyse financière d’une entreprise ne peut se contenter à la seule étude d’un indicateur financier. Et la Valeur Comptable n’y échappe pas !

Comme pour chaque indicateur financier, la Valeur Comptable comporte des limites qu’il faudra absolument connaitre pour proposer une analyse fiable. Ci-dessous, une liste non exhaustive des principales limites propres à la Book Value :  

  • Le calcul de la Book Value peut être complexe : à défaut d’être un indicateur financier intéressant à étudier, la Valeur Comptable n’en demeure pas moins difficile à calculer. Et pour cause, les différentes méthodes de dépréciations et amortissements ainsi que les différentes règles comptables peuvent grandement complexifier le calcul de la Book Value. Tout en sachant que chaque pays dispose de ses propres règles et méthodes comptables. C’est la raison pour laquelle il faut être vigilant lorsqu’il s’agit de comparer la Valeur Comptable de deux entreprises issues de secteurs et de zones géographiques différentes.  
  • La disponibilité de l’information : comme nous l’avons vu plus haut dans cet article, la Book Value est un indicateur financier qui se calcule à partir des états financiers. Il faut savoir que les rapports financiers sont généralement publiés annuellement voir trimestriellement. Par conséquent, le calcul de la Valeur Comptable, lorsqu’il est effectué entre deux rapports financiers, perd inévitablement en précision car il ne peut tenir compte des variations en cours des états financiers.   
  • La valeur des actifs intangibles : estimer avec précision la valeur des actifs intangibles d’une entreprise est une tâche très complexe à réaliser. C’est, d’ailleurs, l’une des principales limites de la Book Value. En effet, la valeur comptable des actifs intangibles ne permet pas de capturer le potentiel de croissance qui peut être tiré de ces actifs. C’est la raison pour laquelle de grandes différences peuvent subsister entre Book Value et Market Value. Une situation où une entreprise voit sa Market Value être largement supérieure à sa Valeur Comptable peut montrer que le marché a conscience des potentielles perspectives économiques liées à ces actifs intangibles. Ce genre de situation n’est pas rare dans le secteur des nouvelles technologies pour ne citer que celui-ci.     

La raison d'être de The Big Win est de vous offrir des articles, conseils et explications pour réussir votre carrière en finance :

  • Trouver les meilleurs stages
  • Décrocher les meilleurs jobs
  • Performer mieux que vos collègues à votre poste

Téléchargez votre pack OFFERT :

 Le guide "Les 5 secrets pour réussir sa carrière en finance" rédigé par 2 managers seniors

 Le guide "15 conseils pour un CV réussiet nos modèles de CV pré-construits à remplir

👍 Suivez-nous sur LinkedIn pour plus de contenu et conseils :


Tu aimeras surement les articles suivants :

VBA finance : le guide complet

VBA finance : le guide complet

Ils nous citent :

Cnews.fr, le leader français de l'actualité en continue nous cite dans son article sur la réussite d'une carrière financière.

LegaVox.fr, le site juridique de référence en France nous cite dans son article sur les juristes corporate en M&A.

CréationEntreprise.fr, le site de référence sur l'entrepreneuriat nous cite dans son article sur la maîtrise des concepts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}